Avec le “Séchoir du Bugey”, le local et le fait maison naturel s’invitent dans les assiettes des Ambarrois

Commerces

0
3045

Marion et Alexis Burlaud forment un jeune couple de nouveaux commerçants d’Ambérieu qui a ouvert le 11 avril dernier le “Séchoir du Bugey”, commerce de charcuterie-traiteur, rue de la Libération.

Ils sont jeunes, mais connaissent leur métier. Du côté des chiffres pour Marion qui travaillait jusqu’à présent dans un cabinet de comptables et qui a donné des coups de main pendant ses études à son père, boucher à Meximieux. Alexis a pour sa part de bonnes recommandations pour avoir travaillé chez Héritier puis Rivet, boucherie-charcuterie de Tiret à Ambérieu, et pour “Au bon saucisson”, autre commerce de renom, à Meximieux. Alexis, qui voulait depuis quelque temps diriger sa propre affaire, a sauté sur une belle opportunité à Ambérieu avec la mise aux enchères d’un fonds de commerce de la rue de la Libération, précédemment une boucherie halal.
A présent aux commandes de leur entreprise, les deux nouveaux commerçants ambarrois se sont engagés dans une démarche de qualité en utilisant aucun colorant ni conservateur pour travailler leurs charcuteries. Leur jambon blanc n’est donc pas rose, mais blanc-gris, sa vraie couleur. Les porcs viennent d’une exploitation de Priay ou d’un abattoir d’Auvergne. Ils sont découpés sur place puis une partie part en vente comme viande crue et une autre est transformée en charcuterie, séchée elle aussi sur place. D’ailleurs, les commerçants ont eu la bonne idée de créer une ouverture vitrée pour que les clients puissent jeter un œil au séchoir depuis l’intérieur de la boutique.
Engagés dans une démarche de qualité et locale, Marion et Alexis travaillent aussi des produits frais venant d’un maraîcher de Rignieu-le-Désert, leur village d’origine. Et hormis pour le jambon sec, tout est maison : Saucisses, saucissons, jésus, rosettes, gratins, salades, plats cuisinés, terrines, pâté croûte, etc. Une petite gamme d’épicerie est aussi proposée, avec, entre autre, terrine de carpe de la Dombes, miels, soupe de poisson, ramequin, laitages, beurre, fromages de la GAEC d’Indrieux et fromage de chèvre de la GAEC de Dorvan.
Les démarrages de ce nouveau commerce sont prometteurs, les connaissances sont venues donner un coup-de-pouce au début, le bouche-à-oreille fonctionne bien et les habitants du quartier sont contents d’avoir un commerce alimentaire pas très loin de chez eux dans cette zone résidentielle d’Ambérieu.
D’autres pâtés croûte, rillettes et terrines, notamment, devraient faire leur apparition d’ici quelque temps dans les rayonnages pour compléter l’offre et donner envie aux clients de déguster d’autres produits.
A noter que le “Séchoir du Bugey” va ouvrir ses portes le dimanche matin de 8h à 12h30 à partir de ce 9 juin prochain. L’occasion de goûter aux poulets rôtis qui sont cuits tous les week-ends.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here