Depuis 140 ans, l’Espérance rythme la vie de la commune

0
456
L’harmonie compte trente-deux musiciens

Célébrant son 140ème anniversaire, l’Espérance assurera deux représentations à l’Allégro, à Miribel, les 25 et 26 mars. Une association peu commune à l’historique aussi riche que la diversité de ses activités.

1882 : quelques musiciens se regroupent pour jouer, et sous l’impulsion d’un cultivateur, M. Bernard, nait la société. Dès le départ, elle se nomme l’Espérance. Depuis, sans discontinuer, hormis une mise en sommeil pendant la Première Guerre Mondiale, l’Espérance a répondu présente pour animer et égayer la vie beynolane, participant également aux cérémonies commémoratives. Plus vieille association de la commune, elle a su et sait encore témoigner de dynamisme. Ainsi, en 1980, elle participe à un concours à Aix-les-Bains, où elle se classe en première division deuxième section. Cette même année, elle est devenue une harmonie et une chorale a été formée. D’ailleurs, les deux existent toujours. Toujours en 1980, un groupe, qui n’existe plus à l’heure actuelle, était même monté : les Pères Hans, un orchestre bavarois. Mais depuis six ans, l’Espérance a lancé un autre groupe, cette fois dédié à la musique de rue pour animer localement des manifestations mais aussi jouer au Rhône in Lyon, le marathon de Lyon. “On est posté à un certain kilométrage du...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here