L’espérance de vie ne progresse plus depuis la crise sanitaire

0
179

Les derniers chiffres sont tombés. Depuis le Covid, l’espérance de vie des Français n’a toujours pas retrouvé ses niveaux de 2019. Les Aindinois restent cependant plutôt privilégiés : le département demeure l’un de ceux, en France, où l’espérance de vie à la naissance est parmi les plus élevées.

Il fait plutôt bon être Aindinois comme en témoignent les derniers chiffres publiés par l’INSEE au sujet de l’espérance de vie. Ainsi, un homme qui naît aujourd’hui dans notre département peut raisonnablement espérer rester en vie jusqu’à 80,7 ans. Il n’y a que 9 départements français où cette espérance de vie masculine est plus élevée, le record étant détenu par les Hauts-de-Seine avec une moyenne à 81,9 ans.
Pour les hommes, c’est donc assez nettement supérieur à la moyenne nationale qui est aujourd’hui de 79,3 ans. En revanche, c’est moins bien que nos voisins de Haute-Savoie, qui affichent la 5ème plus haute espérance de vie du pays avec 81,1 ans, et inférieur également aux habitants du Rhône (81 ans).
Pour les femmes aindinoises, l’espérance de vie à la naissance est désormais de 85,7 ans, soit une perspective de vivre cinq années supplémentaires que leurs homologues masculins. C’est là aussi supérieur à la moyenne nationale de 85,2 ans, mais moins nettement. Dix-neuvièmes au classement national, les Aindinoises peuvent toujours lorgner sur leurs voisines du Rhône avec une certaine jalousie, puisque ce sont elles qui détiennent la palme de la longévité en France avec une espérance de vie à la naissance de 86,7 ans !
Une espérance de vie qui n’a pas renoué avec ses valeurs d’avant la crise sanitaire
Des derniers chiffres publiés, on retiendra tout particulièrement que 2020, année de la crise sanitaire, a été une année charnière, même si déjà auparavant, l’évolution de l’espérance de vie semblait moins linéaire. Les Aindinois, qui en 2019 affichaient une longévité de 81,3 ans à la naissance, l’ont subitement vue chuter à 80,2 ans en 2020 et le niveau de 2019 n’a toujours pas été retrouvé aujourd’hui. Constat identique pour les Aindinoises qui en 2019 affichaient une espérance de vie de 85,9 ans, qui n’est pas retrouvée en 2022 (85,7 ans). Un phénomène que l’on retrouve à l’échelle nationale et régionale et qu’il conviendra de suivre avec attention ces prochaines années afin de confirmer si la crise sanitaire en est la seule cause, ou si petit à petit l’évolution de l’espérance de vie marque le pas, voire régresse en raison d’un entrecroisement de facteurs divers. Une chose est certaine, on vit aujourd’hui plus longtemps qu’il y a 20 ans. Dans l’Ain, l’espérance de vie à la naissance d’un homme était ainsi de 76,2 ans vingt ans auparavant. Les Aindinois ont donc gagné 4,5 ans d’espérance de vie à la naissance sur cette période. Pour les Aindinoises, c’est plus contrasté puisqu’elles sont passées d’une espérance de vie à la naissance de 83,5 ans en 2002 à 85,7 ans en 2022, soit un gain de seulement 2,2 ans. Et surtout, fait notable, leur espérance de vie est aujourd’hui exactement la même que dix années plus tôt.             

G.R.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here