Rave-party : 45 gendarmes mobilisés évitent un « mur du son »

0
424

Arrivés le vendredi 17 février 2023 en soirée, des teufeurs ont pris possession d'un terrain communal dans le petit village bugiste d'Arandas pour une free-party "sauvage". Pas vraiment du goût des autorités, qui ont verbalisé à la pelle les participants. Certains pour usage de stupéfiants et d'autres, parfois les mêmes, parce que leur véhicule était en infraction de stationnement. Du matériel de sonorisation a également été saisi.

Les autorités le savaient, quelque chose se tramait dans le département de l’Ain. Rien de très grave, mais un rassemblement sauvage et illégal de teufeurs qui devaient venir des quatre coins du pays pour participer à une grande fête. Dès la connaissance de l'éventualité d’un rassemblement, le jeudi 16 février, la préfète de l'Ain avait donc pris un arrêté préfectoral interdisant le transport de matériel de son. Un dispositif de surveillance renforcé était mis en place par la gendarmerie de l'Ain sur le réseau routier, et effectivement, le lendemain, les gendarmes interceptaient une partie des véhicules transportant du matériel. Trois véhicules et leur contenu ont ainsi été saisis et les conducteurs interpellés et placés en garde à vue pour non-respect de l'arrêté préfectoral, refus d’obtempérer et usage de stupéfiants.
Cela n’a pas empêché environ...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here