Mais pourquoi la population ne donne-t-elle pas son sang ?

0
588
Malgré d’excellentes conditions d’accueil, les donneurs se sont faits trop rares (© Bugey Côtière)

Quarante-trois donneurs lors de la toute dernière collecte, dont quatorze nouveaux. L'Amicale des donneurs de sang de Villette-sur-Ain/Châtillon-la-Palud/Priay espère renouer avec une bonne dynamique car, plus que jamais, il faudra se mobiliser pour sauver des vies.

Pour la précédente collecte de l’Amicale des donneurs de sang, comme à chaque fois désormais, une inscription préalable était préconisée. Vingt-trois personnes seulement étaient notifiées à l’ouverture de la salle, ce qui inquiétait la présidente Martine Millet. Mais finalement, au fil de la collecte, plus d’une vingtaine de donneurs se sont présentés spontanément, sans inscription. Il a donc fallu s’organiser pour les accueillir, et même en refuser quelques-uns car les disponibilités ne convenaient pas. À noter également que quatorze nouveaux donneurs se sont manifestés.
Cette fréquentation un peu inattendue a permis d’atteindre les objectifs que s’était fixé l’Amicale et même de les dépasser un peu, puisqu’elle tablait sur une quarantaine de personnes. Tant mieux, car alors que les besoins en sang augmentent, les réserves sont de plus en plus tendues. À noter que le système de réservation en ligne, Résadon, devait bientôt disparaître et la mise en place des rendez-vous sera suivie directement par l’EFS...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here