Aude Bertin crée et commercialise des produits à base de CBD

0
340

Ancienne préparatrice en pharmacie, Aude Bertin est une jeune entrepreneuse à la tête bien faite. En 2020, cette brillante et ambitieuse jeune femme a créé la société Mfalme. Une entreprise basée à Miribel, qui crée et commercialise des produits à base de CBD.

Aude Bertin, en quelques mots, quel est votre itinéraire jusque-là ?
J’ai des origines congolaises par ma maman et savoyardes par mon papa. Après un Bac Scientifique, j’ai fait une formation de préparatrice en pharmacie. Métier que j’ai exercé durant deux ans. J’ai préparé ensuite un Master en communication. Dès 2018, j’ai été commerciale dans une grande entreprise d’alarme et de sécurité.

Comment et pourquoi avez-vous créé votre société ?
Au départ j’avais quelques appréhensions vis-à-vis du CBD. J’ai eu la chance de connaître un centre spécialisé dans la lutte contre les addictions. C’est ainsi que ma perception des choses a changé. Mon projet ainsi germé. J’ai créé Mfalme en 2020, une société qui crée et vend en gros des produits à base de CBD chez plusieurs distributeurs en France : huiles, baume… À l’instar des alcools aromatisés à certains fruits et aux plantes, Mfalme commercialise également des liqueurs et alcools enrichis au CBD. Nous avons déjà pour projet de nous lancer sur le marché de la bière au CBD.

Pourquoi avoir choisi Miribel ?
J’aime cette petite ville si proche de la campagne et aussi proche de la Métropole lyonnaise sans les inconvénients de celle-ci. Et bien sûr, proche des circuits logistiques.

Quelle est votre activité exactement à Miribel ?
Nous sommes en relation avec des agriculteurs qui nous fournissent une plante : le chanvre. Dans notre laboratoire de Miribel, nous avons la compétence pour apporter à cette matière première, si je puis dire, une valeur ajoutée qui se décline en plusieurs produits.

Qu’est ce que le CBD exactement ? Le CBD avait été proposé à une époque comme une alternative au tabac…
Oui. Le CBD permet de se sevrer du tabac. Il aide aussi à gérer les frustrations, à mieux aborder la douleur. Il aide aussi à se détendre et à gérer le stress. Plusieurs études cliniques ont mis en évidence ses effets anti-inflammatoires. En France, la loi sur le CBD autorise les produits au cannabidiol dont le taux est inférieur à 0,3 % de THC. C’est une substance active issue du chanvre.

La commercialisation en France du CBD depuis quelques années n’est-elle pas une sorte d’étape vers la dépénalisation du cannabis ?
Il existe un débat sur le sujet depuis déjà quelque temps. Un certain nombre de responsables pensent qu’à l’instar de ce qui existe actuellement pour le tabac et l’alcool, la légalisation permettra de mieux protéger la population, notamment la jeunesse.

À titre personnel, seriez-vous favorable à la dépénalisation du cannabis comme c’est déjà le cas dans plusieurs pays européens dont les Pays-Bas, la Belgique, et la Suisse dans le domaine du cannabis thérapeutique ?
Je suis pour la dépénalisation du cannabis, mais bien sûr d’une manière très encadrée. Je pense qu’en France, nous avançons, timidement mais certainement, dans cette voie.   

F.C.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here