La commune manque de logements sociaux

0
663

En 2022, la commune de Saint-Maurice-de-Beynost est contrainte de payer une amende faute de logements sociaux en nombre suffisants. Un revirement de situation dû à la forte pression démographique de ces dernières années.


5.448 euros : c’est le montant du prélèvement que devra verser la commune de Saint-Maurice-de-Beynost à l’État pour son manque de logements sociaux. Une “amende” surprenante pour la commune connue pour être historiquement la plus ouvrière de la Côtière.
Mais depuis le développement de l’industrie il y a près d’un siècle, l’eau a coulé sous les ponts. Depuis la fin des années 2010, Saint-Maurice-de-Beynost attire les propriétaires en masse. Des lotissements sont sortis de terre suite à des divisions parcellaires un peu partout, ainsi que des immeubles. La vente d’une partie des bâtiments des Folliets à des privés a contribué à diminuer encore le taux de logements social. La commune a joué son rôle, pour renflouer les finances, comme l’explique le maire, Pierre Goubet : “Nous avions arrêté d’inclure des logements sociaux dans les programmes collectifs pour favoriser l’arrivée de nouveaux contribuables” reconnaît-il. “Cela a permis de rééquilibrer le budget. La privatisation d’une partie des logements des Folliets a aussi été une réussite et a permis...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here