Elle réalise un bracelet élastique géant de 113 mètres de long !

0
167
Estelle Laracine au milieu de son bracelet élastique entièrement déroulé (© Bugey Côtière)

Estelle Laracine, jeune habitante de Mollon, s’est prise au jeu d’un drôle de défi : réaliser un bracelet élastique le plus long possible ! Un sacré challenge conditionnée par le fait d’espérer battre le record du monde.

Encouragée par sa famille et ses copines de classe, Estelle Laracine s’est lancée il y a quelques mois dans une folle aventure. “En février dernier, j’ai retrouvé par hasard un élastique pour faire des bracelets qui se portent autour du poignet. Pour rigoler, je me suis dit : et si je battais le record du monde ?” raconte cette future élève du lycée de la Plaine de l’Ain, âgée de 15 ans. En regardant sur internet, elle s’aperçoit alors que le record du monde est détenu par Mathéo, un enfant de 10 ans, qui a réalisé en 2014, un bracelet arc-en-ciel d’une longueur de 45 mètres. C’est ainsi que, pendant trois mois, tous les soirs après ses devoirs, cette jeune fille calme, curieuse et créative de nature, s’est mise en quête d’atteindre le graal.
Estelle Laracine au milieu de son bracelet élastique entièrement dérouléRépétant inlassablement le même geste avec ses doigts des centaines et des centaines de fois, elle a fini par confectionner un ouvrage d’une longueur de 113 mètres, l’équivalent de 700 bracelets cumulés ! Puis, en cherchant sur le Guinness des Records, elle apprend qu’une école de la région parisienne a réalisé un bracelet de près d’un kilomètre de long ! Le Guinness World Record mentionne même une marque officielle homologuée à 12.529 mètres ! “Il me faudrait au moins trois ans pour battre ce record” confie, un brin dégoûté, l’intéressée, qui a quand même réussi à susciter l’admiration de Virginie, sa mère : “Je suis désemparée pour elle car elle a mis beaucoup de volonté, de motivation et de patience. Je trouve cela chouette”. Est-ce partie remise ? “Pour l’instant, je fais une pause” conclut Estelle, très certainement championne de l’Ain, et même AURA, du bracelet élastique le plus long jamais réalisé. T.G.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here