La ressource en eau potable sécurisée

0
871
Ces travaux d’ampleur ont parfois dû être réalisés de nuit pour éviter les coupures d’eau aux consommateurs, comme ici pour l’interconnexion à proprement parler

Avec la mise en service du réseau d’eau interconnecté avec le syndicat des eaux de l’est lyonnais, la communauté de communes de la Côtière à Montluel a sécurisé sa ressource en eau potable pour plusieurs décennies.


L’eau potable risque-t-elle de manquer, un jour, sur la Côtière ? La sécheresse est inquiétante, elle pèse déjà en Dombes. Sur la plaine alluviale du Rhône, la situation est moins critique, mais néanmoins très fragile.
Ainsi, depuis un an, la communauté de communes de la Côtière à Montluel (3CM) et le Syndicat Intercommunal d’Eau Potable de l’Est Lyonnais (SIEPEL) ont mis en œuvre un chantier visant à “interconnecter” leurs réseaux. Celui-ci a consisté en la création d’une canalisation longue de 3,8 km pour relier le puits de captage du SIEPEL, situé sur la commune de Balan, le long du Rhône vers le pont de Jons, et le réseau de la 3CM, toujours à Balan. Des travaux qui ont été réalisés pour générer un minimum de nuisances à la population. “Un pari technologique et d’ingénierie” décrit Raphaël Ibanez, président du SIEPEL. Le véritable défi technique était de minimiser le risque de coupures d’eau pour les clients, particuliers comme professionnels. Ceci a nécessité des travaux de nuit pour la pose des ouvrages d’interconnexion...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here