Départ du lieutenant Meulenyzer : “Il y avait une barrière à faire tomber”

0
884

Le lieutenant Meulenyzer part prendre un nouveau commandement après quatre années à la tête de la brigade de gendarmerie de Montluel passées à intensifier le lien avec la population.


C’est en présence d’une foule composée des hauts-gradés du département, mais aussi des édiles de toutes les mairies alentours, gérants d’entreprises et chefs d’établissements scolaires de la Côtière que le lieutenant Rodolphe Meulenyzer a pu dire au revoir à ce territoire lors d’une cérémonie donnée sur le parvis de l’hôtel de ville de Montluel. Le lieutenant Meulenyzer était arrivé à la tête de la brigade de gendarmerie de Montluel le 1er août 2018, remplaçant le lieutenant Jérôme Perrin.
Fort de vingt-six années de carrière aujourd’hui, il arrivait alors d’Alsace après plusieurs années dans les DOM – TOM : en Guyane, puis à Mayotte à la section de recherches où il traitait des affaires politico-financières mais aussi de meurtres ou de viols. S’il se sentait “épanoui” dans ce travail, c’est pourtant à cette époque qu’il a été encouragé à passer le concours d’officier. Et c’est à Montluel qu’il a eu son “premier poste de patron.” Ses objectifs en arrivant : recréer du lien entre les gendarmes, la population et les élus : “Il y avait une...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here