Le Montluel Boxing Club pèse toujours en championnat de France

0
232

Malgré une perte de compétiteurs après deux années creuses, le club de boxe montluiste a retrouvé le haut des classements en championnat de France grâce à Lilia Cherifi et Noah Perrin.


Comme d’autres sports de contact, la boxe sort d’une période creuse de deux ans qu’il faut surmonter. Au Montluel Boxing Club, la perte d’adhérents s’est vue. Cent-vingt boxeurs ont retrouvé la salle route de Jons, soit une trentaine de moins qu’avant la crise sanitaire, avec une perte surtout parmi les compétiteurs.
Néanmoins, du point de vue de Bernard Lemaire, président, le club a fait une très bonne saison après le covid. Chez les plus jeunes, la boxe éducative attire toujours garçons et filles. Et la boxe anglaise féminine est ici bien représentée avec les filles qui forment la moitié des moins de 13 ans. Mais aussi grâce à Lilia Cherifi, qui a été sacrée vice-championne des – 64kg en championnat de France senior amateur, au cours d’une belle saison. Fille de l’ancien champion du monde et coach à Montluel, Hacine Cherifi, elle perd en finale contre une boxeuse deux fois plus expérimentée qu’elle et membre de l’équipe de France. Mais depuis cette finale, elle a tout de même remporté le Tournoi International des Volcans à Volvic et brillé lors d’un gala à la Martinique, où elle a pu prouver ses progrès de ces dernières années en battant une boxeuse qui l’avait éliminée du championnat de France il y a deux ans. L’objectif lors de la saison prochaine sera donc de remporter le titre de championne de France.
Le parcours sera probablement moins aisé chez les hommes. C’est Noah Perrin, 17 ans aujourd’hui, qui représentera le club dans le championnat de France senior l’an prochain. Durant cette saison, encore en championnat de France junior, il est monté jusqu’en demi-finale après avoir gagné les seizièmes et quart de finale par KO. “On n’aurait pas dit il y a trois ans qu’il en serait là aujourd’hui mais maintenant, wouah !” relate Hacine Cherifi. Et sa défaite en demi-finale, malgré un combat équilibré, n’est due qu’à une règle accordant la victoire au plus jeune. Un peu de frustration pour cette fin de parcours, donc, et d’appréhension pour son futur passage en senior où les choses pourraient s’avérer plus dures pour lui.
Enfin, le club compte aussi sur quelques “novices”, comme Charly Tétard et Zinedine Ghilaci qui représentent déjà le MBC au niveau régional. En attendant de voir venir de nouveaux talents…   
 

      F.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here