La commune ouvrira son musée numérique d’ici l’automne

0
136
Une équipe travaille sur le dossier du futur musée et invite d’autres habitants à se joindre au projet (© Bugey Côtière)

Dans le cadre du dispositif régional « Micro-Folies », la commune de Chazey-sur-Ain s’apprête à lancer son musée numérique. Celui-ci se situera dans une salle siutée dans la cour de la bibliothèque. L’objectif est de créer un espace culturel multi-activités chaleureux, accessible au plus grand nombre.

Depuis les débuts de cette initiative originale conçue en 2017 par le ministère de la Culture et l’établissement public du Parc et de la Grande Halle de la Villette, les chiffres de fréquentation sont au beau fixe pour les nouveaux musées numériques. Dans l’Ain, il en existe désormais trois, à Oyonnax, Bourg-en-Bresse, et Châtillon-sur-Chalaronne. Un quatrième est en cours d’installation à Chazey/Ain. Et c’est une fierté pour Claire André, de pouvoir ainsi ouvrir une porte sur la culture dans son village. Cet espace polyvalent invitera à découvrir, en haute définition, un catalogue pléthorique d’œuvres picturales, musicales et théâtrales, mises à disposition par une douzaine d’institutions nationales. De La Joconde aux arts premiers du Musée du quai Branly-Jacques Chirac en passant par Le Lac des Cygnes de Piotr IlitchTchaïkovski, les visiteurs ne devraient avoir que l’embarras du choix. Les visiteurs pourront visiter de façon autonome, avec mise à disposition de tablettes ou bénéficier ponctuellement de visites encadrées. L’espace ne va cependant pas se limiter à un musée numérique. Plusieurs modules complémentaires pourront en effet compléter l’offre : un FabLab, un espace de réalité virtuelle, une mini-scène, une bibliothèque ou ludothèque, ou encore un simple espace de convivialité, comme c’est déjà le cas dans certaines structures existantes. Dans une petite commune comme Chazey-sur-Ain, les idées ne manquent pas pour faire de ce lieu culturel un point dynamisant de rendez-vous. Seniors, écoliers, centre de loisirs… Beaucoup pourront en bénéficier. “On veut que ce soit avant tout un lieu de rencontre et d’échange” explique l’équipe municipale qui a planché sur ce projet. La première année sera offerte à la commune, qui devra ensuite s’acquitter d’une “redevance” de 1.020 euros par an, afin que les habitants puissent bénéficier de l’accès à cette infrastructure et ses fonctionnalités.
De nouveaux bénévoles peuvent rejoindre l’équipe qui travaille sur ce projet, dont Pauline Tarpin, conseillère municipale, il est souhaitable d’avoir un minimum de connaissances culturelles, d’apprécier l’animation. Il suffit de s’adresser en mairie. À noter enfin, qu’avant le lancement, les habitants seront invités à une démonstration en avant-première.   F.M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here