L’extension du groupe scolaire devrait s’achever à l’automne 2022

0
272
Les travaux intérieurs se poursuivent à un bon rythme (© Bugey Côtière)

C’est ce que vient de confirmer Lionel Chappellaz, maire de Sainte-Julie, en visite dernièrement sur le chantier. Il reste de nombreux travaux, mais l’édile est toutefois confiant dans les délais de livraison de ce bâtiment.

Un temps envisagé vers l’ancien silo, l’extension du groupe scolaire en cours de construction, se trouve derrière la mairie. La problématique de la sécurité se posait notamment pour la sécurité des enfants lors du repas de midi, avec une partie des élèves qui restent dans l’ancien groupe scolaire et qui devaient traverser le village pour se rendre à la cantine. Il y aura un passage sécurisé avec la cour actuelle. Ce bâtiment de 675 m2 au sol, accueillera deux classes de primaire, dans une cour de 1.000 m2. Il comportera une salle d’activité avec une cloison mobile qui permettra de scinder en deux cette salle, des vestiaires, sanitaires, une salle de rangement, une cuisine, un réfectoire et différents locaux techniques avec bureaux. “Nous avons pour l’instant respecté le planning, la cuisine est commandée, les carrelages commencent à être posés” explique le maire. Les VRD (Voies et Réseaux Divers) ont commencé à être tirés. “L’architecte nous confirme une livraison du bâtiment pour juillet”. Mais il restera encore beaucoup à faire, la cour, les extérieurs, le parking, l’entrée de l’école comme le portail, les alarmes PPMS (Plan Particulier Mise en Sûreté), les visiophones…
À l’extérieur, il faut encore construire le city-stade, poser les bancs, les jeux d’enfants, la remise en pelouse (pas avant cet automne), sans oublier de faire passer la commission de sécurité. “En août, la France s’arrête de travailler, bref on espère ouvrir ce bâtiment après les vacances de Toussaint, si non ce sera début 2023. Il n’est pas concevable pour nous de mettre les enfants dans un chantier presque fini”.
Les financeurs sont nombreux, l’Etat à hauteur de 644.000 euros, La CAF à hauteur de 300.000 euros, le Département de l’Ain à hauteur de 150.000 euros, la Région à hauteur de 100.000 euros, sans oublier la communauté de communes de la Plaine de l’Ain qui apporte 60.000 euros. “Il faudra compter environ 100.000 à 150.000 euros pour tous les équipements extérieurs, les prix sont très instables actuellement, surtout les enrobés” termine le maire.  F.M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here