Mortalité routière : l’Ain est reparti sur la mauvaise pente

0
883
La gendarmerie de l'Ain a été dotée d'une Alpine.

Les chiffres de la sécurité routière dans l'Ain depuis le début de l'année 2022 ne sont pas bons. Augmentation du nombre d'accidents, de blessés et de tués, tous les indicateurs sont dans le rouge. Alors que les grandes transhumances estivales se profilent, les mailles du filet devraient se resserrer le long de nos routes.

Déjà près de 1200 rétentions de permis depuis début 2022, 155 blessés, 202 blessés et 11 tués*, rien ne va plus sur les routes de l'Ain. Alors que l'année 2021 semblait annoncer un léger mieux après une année 2020 particulièrement funeste, les premiers bilans ne laissent présager rien de bon. Il est vrai que l'an dernier déjà, si avec 35 tués la mortalité avait fléchi de 19 %, en revanche, l'augmentation des accidents (+11 %) et des blessés (+6 %), démontrait la fragilité de la situation. Les faits ont malheureusement confirmé les craintes, puisque le nombre de tués a bondi de plus de 80 % depuis le début d'année en comparaison à 2021*. Les mois d'été qui s'annoncent, avec un trafic routier sous pression des vacanciers, ne présagent rien de bon, car c'est bien souvent la période la plus accidentogène. Outre la hausse des trajets de loisirs, motos et vélos sont également bien plus nombreux sur les routes durant les beaux jours. Et encore une fois, les chiffres sont sans appel,...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here