Tour de l’Ain cycliste : quel parcours pour 2022 ?

0
466
L’Ambarrois Jean Dumont, vainqueur d’une étape du Tour de France en 1968, représentait le Bugey lors de la présentation du Tour de l’Ain 2022

C’est au centre international des rencontres à Saint-Vulbas que se déroulait la présentation du détail des trois étapes de la 34ème édition de l’épreuve professionnelle prévue du 9 au 11 août 2022. François Belay, le commentateur cycliste bressan, officiait en tant que maître de cérémonie.

Le Tour de l’Ain dans sa version 2022 se déroulera à nouveau au cœur de l’été avec un programme trois jours. Il débutera le 9 août par une étape plutôt de plaine entre Châtillon-sur-Chalaronne et Val-Revermont, longue d’environ 150 km. Si une échappée n’est pas exclue, il est néanmoins probable que la victoire de cette première étape se règle au sprint. Le lendemain verra un départ et une arrivée dans la plaine de l’Ain : de Saint-Vulbas à Lagnieu, mais avec une longue incursion dans le Bas-Bugey, qui donne à cette deuxième étape un profil assez accidenté. Enfin, la troisième étape s’élancera depuis Plateau d’Hauteville avec une arrivée à la station de Lélex Monts-Jura : clairement une étape de montagne, qui évite cette année le col du Colombier, mais qui inclut une double ascension du col de Menthières. Pas sûr que les coureurs moins à l’aise dans la montagne y gagnent au change…
En ce qui concerne la liste des engagés, il est trop tôt pour donner des noms, précise Philippe Colliou, le directeur de l’épreuve. Il signale néanmoins que les deux principales équipes du plateau World Tour, à savoir Quick-Step Alpha Vinyl et UAE Emirates, indiquent déjà leur présence sur le Tour de l’Ain sur leurs sites internet respectifs. Il n’est ainsi pas impossible de rêver à la présence de la star mondiale Tadej Pogacar, qui viendrait préparer sur les routes du Bugey une Vuelta qu’il n’a pas (encore) gagnée. On peut également espérer la présence, à nouveau, de Pierre-Luc Périchon, le régional de l’épreuve, avec son équipe Cofidis.
Parmi l’assistance présente au cours de cette soirée d’annonce, une grande part des 600 bénévoles de l’épreuve, mais également quelques personnalités politiques locales dont les institutions de rattachement aident et soutiennent le Tour de l’Ain. La gendarmerie de l’Ain, très impliquée au cours des trois jours pour la sécurisation de l’épreuve, était représentée par son patron, le colonel Yannick Bellemin-Laponnaz, qui vivra au mois d’août son dernier Tour de l’Ain avant sa mutation en région parisienne. On pouvait également remarquer la présence d’Agathe Andrieux, la Miss Pays de l’Ain 2021, originaire de Villieu-Loyes-Mollon. L’Ambarrois Jean Dumont, vainqueur d’une étape du Tour de France 1968, représentait en quelque sorte le Bas-Bugey, tandis que le Montluiste Francis Rigon, 54ème du Tour de France 1969, portait haut les couleurs de la Côtière.   

B.P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here