Les pompiers de demain se forment dès 12 ans

0
405

Chaque samedi matin, Samy Rouveure et plusieurs encadrants assurent dans les locaux de la caserne des cours théoriques et pratiques à une quinzaine de Jeunes Sapeurs Pompiers (JSP), qui constituent le vivier des futurs pompiers volontaires.

Samy Rouveure a 24 ans et déjà derrière lui sept ans en tant que sapeur-pompier volontaire. Arrivé à Montluel il y a deux ans, il a “repris le flambeau” et assure la présidence et l’encadrement de l’association des JSP. Actuellement, ils sont une quinzaine de 12 à 16 ans, avec la moitié des filles. Tous les samedis, de 8h30 à 12h, ils reçoivent un cours théorique et l’enseignement de la pratique : incendie, secourisme sauvetage… Mais aussi des cours d’éducation civique “plus poussés que ceux qu’ils ont au collège. On leur donne des bons entraînements sportifs” explique Samy Rouveure. Pour participer, il est donc nécessaire d’être en bonne condition physique, “mais il faut surtout de la rigueur, le sens de la discipline, de l’efficience et de l’écoute aux autres.” Quatre années de préparation sont nécessaires pour accéder à l’objectif final : le brevet de JSP, à seize ans.
Une dizaine d’encadrants participent à leur formation. Tous sont pompiers volontaires et ont un métier ce qui explique que la formation se fasse les samedis matin : “On aimerait pour la prochaine saison, trouver un créneau le mercredi, mais cela est difficile”. L’équipe des JSP participe aussi en individuel ou par équipe à des compétitions sportives départementales. S’ils sont sélectionnés, ils peuvent aller en régional, comme le jeune Yannis Ben Naceur, champion du lancer de poids et pourquoi pas en National.
Le recrutement pour la prochaine saison est d’ores et déjà lancé. “Il faut déposer une demande avec une lettre de motivation à la caserne. Bien sûr, tout le monde n’est pas accepté, on fait passer des tests sportifs et un test moral. Dans le cas d’un refus, il faut expliquer la raison : trop jeune, pas assez motivé… mais souvent ils se représentent plus tard ! On appelle les collèges pour avoir le ressenti de l’équipe pédagogique et les notes… On explique toujours que les stages de pompiers ne doivent pas passer avant le cursus du collège.”

R.P.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here