L’association amapienne passe en mode de gestion collégiale

0
228
Quelques Amapiens et producteurs lors d'une dernière distribution des paniers début mai au Clos Thévenin près de la mairie de Meximieux (© Bugey Côtière)

L’Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP) du Toison vient de décider, à la suite du vote de ses adhérents lors d’une dernière assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue au centre socioculturel de la mairie de Meximieux, de modifier ses statuts afin d’adopter une organisation en mode collégial. Explications.

Créée en 2011, suite à l’installation de deux jeunes maraîchers sur le village de Saint-Éloi, l’AMAP du Toison permet d’établir un lien direct entre les paysans et les consommateurs en privilégiant une agriculture biologique et locale. Depuis le 4 décembre 2018, pour une meilleure visibilité dans la ville où est basé son siège social, l’association amapienne organise sa distribution hebdomadaire de paniers, chaque mardi de 18h30 à 19h30, sous le préau couvert de la mairie de Meximieux.
Début avril, une nouvelle saison a démarré pour l’AMAP du Toison dont les adhésions sont toujours en cours. L’an dernier, l’association est montée jusqu’à 53 familles adhérentes, issues de Meximieux et ses alentours. La distribution des paniers est assurée par quatorze producteurs. Certains d’entre eux sont présents toutes les semaines, d’autres de manière plus occasionnelle. Les paniers sont très variés avec des produits d’alimentation de base tels des légumes, du pain, de la farine, des œufs, du fromage… Nouveauté cette année, le producteur de fromages de chèvres propose aussi du lait de chèvre frais, et le boulanger des sablés.
Début mai, à l’issue de sa distribution hebdomadaire de paniers, l’AMAP tenait deux assemblées générales, extraordinaire puis ordinaire. La première avait un but précis. L’association a en effet décidé de modifier ses statuts “pour répondre à ses valeurs d’échanges, de partage et de collégialité. On souhaite que le fonctionnement du Conseil d’Administration (CA) de l’AMAP soit collégial, c’est-à-dire que les décisions soient prises par l’ensemble des membres du CA. Des personnes auront des missions spécifiques mais ne décideront pas toutes seules, de sorte à ce que les décisions soient bien conformes aux valeurs de l’association et à la charte de l’AMAP” explique Céline Irrmann, ex-coprésidente. Et d’ajouter : “Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Pour avoir des relations avec les paysans, il faut du monde, comme pour mettre en place des animations, des activités…”.
Pour rappel, chaque premier mardi du mois, à l’heure de la distribution des paniers, une permanence a lieu pour répondre aux besoins et questions des Amapiens, actuels ou futurs.
Grâce à la vente de produits de première nécessité, l’AMAP du Toison a plutôt bien traversé ces deux dernières années de crise sanitaire “très “intenses”, surfant sur la vague du circuit court et de la filière locale. “On a fait des contrats d’aide pour les producteurs sur des choses spécifiques. On a aussi eu la chance d’être en extérieur où l’on a mis en place des règles sanitaires. Et puis, pour nos producteurs qui ont connu une année 2021 difficile avec la pandémie et la météo (gel, pluie…), on ne pouvait pas se permettre d’arrêter” conclut Maryse Rigollet, l’autre ancienne coprésidente. T.G.

Plus d’infos : amapdutoison@gmail.com, https://amapdutoison.amap-aura.org/ ou page Facebook Amap du Toison

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here