Deux jeunes porte-drapeaux ont accompagné le souvenir de la cérémonie du 8 mai

0
90
Enzo Bernet et Khelis Mazel

“Les souvenirs sont nos forces. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates comme on allume un flambeau”. Cette phrase de Victor Hugo, tellement d’actualité, rappelle l’importance du devoir de mémoire.
Lors de la dernière cérémonie commémorative du 8 mai 1945, date anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie, Jeanine Oudoul, maire adjointe remplaçant le maire Gilbert Bouchon, a déposé une gerbe au monument aux morts de Saint-Rambert-en-Bugey, en présence des anciens combattants, gendarmes et pompiers. Elle a ensuite lu le message adressé aux anciens combattants par Geneviève Darrieussecq, leur ministre déléguée. L’Union musicale de la vallée était présente et a interprété les musiques et sonneries d’usage. À noter lors de cette cérémonie, la présence de deux jeunes porte-drapeaux, présence symbolique et ô combien importante afin que le souvenir se perpétue : Kehlis Mazel et Enzo Bernet. G.C.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here