Des ateliers pour éviter les mauvaises chutes

0
135
Environ 25 personnes ont pris part à une réunion de présentation d’un dispositif destiné à enseigner aux aînés par quelques habitudes, postures et gestes simples, comment éviter une mauvaise chute

30% des sujets âgés de plus de 65 ans et 50% des personnes âgées de plus de 85 ans font une ou plusieurs chutes par an. La mauvaise chute est donc un véritable problème de santé publique. Sous l’égide du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Lagnieu, un atelier vient d’être lancé pour apprendre à mieux se protéger des chutes et à travailler sur l’équilibre. Une réunion de pré-inscription et d’explication a permis de présenter ce dispositif aux personnes qui souhaitent participer.

Elles sont responsables de fréquentes hospitalisations, de multiples fractures, et même d’environ 12.000 décès par an. Les chutes sont également un mode d’entrée fréquent dans la dépendance : environ 40 % des sujets âgés hospitalisés pour chutes sont ensuite orientés vers une institution. La chute est en réalité un phénomène multifactoriel, dont l’altération de l’équilibre et de la marche, mais ces facteurs ne sont pas forcément irréversibles. Des études ont montré que les programmes d’exercices axés sur l’équilibre, la marche et le renforcement musculaire peuvent prévenir de façon sensible le risque d’une mauvaise chute.
Lors de la dernière réunion de présentation dédiée à ce sujet, environ 25 personnes étaient présentes. De quoi étonner Stéphanie Vaute, adjointe au maire en charge de l’action sociale, qui n’attendait pas une telle réceptivité de la part de la population. Elle était accompagnée de Sophie Volonte, titulaire d’un master en activité physique adaptée et santé, qui est chargée de diriger des séances de prévention de la chute. Ses ateliers basés sur l’équilibre et la prévention se déroulent chaque mardi durant 1h et pendant 12 semaines. Ils permettent de travailler sur des exercices de souplesse, sur la coordination des membres supérieurs, mais aussi la protection de la tête, à partir d’un champ de vision élargi. Le but est d’enseigner quelques bons gestes, des réflexes qui permettent de circuler avec davantage de confiance. Pour cela, Sophie Volonte dispose d’une panoplie de matériel (ballon, cerceau, accessoires ludiques) qui permet à chacun de mieux appréhender le maintien de l’équilibre et ainsi de prévenir des chutes, sachant qu’après 60 ans, elles sont souvent plus graves.
Au vu de l’intérêt suscité par cette réunion, un second atelier devrait être mis en place à la rentrée de septembre, car il n’est pas possible de prendre plus de 12 personnes par session. Les personnes intéressées peuvent prendre contact en mairie avec le CCAS de la ville de Lagnieu. F.M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here