Fermeture de la maternité à Rillieux-la-Pape le 1er juin : colère et incompréhension sur la Côtière

0
484

C’est un coup de massue qui s’est abattu à Rillieux-la-Pape : le groupe Noalys annonçait il y a quelques jours la fermeture de la maternité. À partir du 1er juin, il faudra s’éloigner pour accoucher, entre Ambérieu et le cœur de la métropole lyonnaise.

Bon nombre d’habitantes de la Côtière ont vécu le plus beau jour de leur vie dans ces murs. Bon nombre d’habitantes de la Côtière ont donné naissance à leurs enfants à Rillieux-la-Pape. Cette clinique de proximité, de l’autre côté de la frontière départementale, était géographiquement la plus proche pour le suivi d’une grossesse jusqu’à l’accouchement. Les petits miribelans, montluistes, beynolans, rilliards de naissance, sont nombreux. Dès lors, il n’est pas étonnant que l’annonce de la fermeture de la maternité provoque une vive incompréhension sur notre territoire. Si elle courait depuis plusieurs mois, l’officialisation de la nouvelle est tombée vendredi 22 avril, par un communiqué de presse. “La maternité Natecia […] fermera son activité sur le site de Rillieux-la-Pape à compter du 1er juin”. Est mis en avant, le nombre de naissances sur l’année 2021. “Si nous avions pu atteindre 500 accouchements par an à une époque les 406 naissances enregistrées en 2021 sont très insuffisantes et nous conduisent malheureusement à prendre cette décision” indique Jean-Loup Durousset, PDG du groupe Noalys.
Concrètement, pour les futures mamans qui doivent accoucher, c’est une course contre la montre qui s’est engagée. La “grande clinique” Natecia, située dans le 8ème arrondissement de Lyon, les accueillera. Mais si elles souhaitent en changer, elles ont un mois pour trouver un autre établissement : les hôpitaux de la Croix Rousse et Femme Mère Enfant de Lyon pour les établissements publics, déjà très prisés – certaines patientes se seraient vues essuyer un refus – ou encore l’hôpital Fleyriat à Bourg-en-Bresse, et, dans le privé, l’hôpital d’Ambérieu-en-Bugey ou le Médipôle de Lyon. Avec, à la clé, des temps de trajet démultipliés, notamment en heure de pointe…

Une pétition lancée

Cette décision a été annoncée aux patientes, aux médecins et aux élus locaux à la hâte. “Nous avons appris la date par les médias” confirme Virginie Martinat, sage-femme à Rillieux, qui s’exprime également au nom de ses collègues. “Nous sommes conscients que, sur une petite maternité, nous sommes toujours suspendus à un risque de fermeture, à des difficultés de recrutement et que ce n’est pas rentable. Mais en fin d’année, nous avions apporté pas mal de solutions pour faire remonter le nombre des naissances. On ne nous a pas laissé le temps, on ne nous a pas laissé un an. On a l’impression que la direction a pris sa décision à l’encontre des médecins et de l’équipe médicale sur place. Elle se réfugie derrière les chiffres, je pense que c’est une fausse raison. Il est dommage d’avoir cette politique de santé qui fait qu’un accouchement doit rapporter de l’argent. Aujourd’hui, les patientes demandent un suivi, une prise en charge, le temps d’être accompagnée sur leur projet. Certaines demandent de ne pas avoir de péridurale, on leur propose de l’hypnose… Dans une maternité à taille humaine, c’est possible, c’était notre avantage…” déplore notre interlocutrice. Les personnels de Natecia Rillieux ont lancé une pétition* sur change.org pour tenter de contrer cette décision. Ils savent qu’ils peuvent compter sur le soutien de leurs patientes, avec des messages “qui font chaud au cœur”.

Le maire de Rillieux dénonce une logique de “rentabilité absolue”

Les élus s’emparent aussi du problème, au premier rang desquels Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape. “Nous avons fait plusieurs réunions avec la direction, avec des propositions pour que les naissances remontent. À chaque fois, nous avons eu une fin de non-recevoir. Tout le monde a fait des efforts. On nous avance des chiffres de l’année 2021, marquée par la Covid. De cet événement conjoncturel, on fait quelque chose de structurel. Alors que le bassin de population – Rillieux, Sathonay, la Côtière, le Val de Saône… – ne fait que gagner des habitants. Cette fermeture, c’est une opération de rentabilité à court terme, qui ne sert pas l’intérêt général. M. Durousset veut aller le plus vite possible pour une question de rentabilité absolue.” Le maire de Rillieux était dans l’attente d’une rencontre avec la direction de l’ARS à l’heure où nous imprimons. “J’irai avec les acteurs locaux. Mais le problème, c’est que nous sommes face à un groupe privé. Je vais essayer de me battre pour secouer le cocotier.”

“Aucune décision formelle quant à une cessation de l’activité des accouchements n’est parvenue à l’ARS “

Si la décision de Noalys semble bien engagée, les chiffres de ce début d’année pourraient-ils peser dans la balance ? Au début de l’année 2021, 114 naissances avaient été enregistrées à Natecia Rillieux. À la même date, en 2022, on atteignait 130 naissances… Un argument de poids pour les opposants. D’autant que, interrogée par nos soins, l’Agence Régionale de Santé n’a pas été directement informée de la décision par le groupe… En réponse à nos interrogations, l’autorité nous répondait ce mardi 26 avril, soit quatre jours après la publication du communiqué de presse, avoir “été informée mi-mars par la direction du groupe gestionnaire de l’hôpital privé Natecia de ses difficultés liées à la mobilisation de ressources médicales suffisantes pour garantir la sécurité et la qualité des accouchements sur le site de Rillieux-la-Pape. L’ARS, pour qui la qualité et la sécurité des soins doivent être avant tout garantis, a pris acte de cette évolution possible qui intervient dans un environnement où l’offre est accessible compte-tenu notamment de la proximité avec les maternités de l’agglomération lyonnaise. Pour autant, aucune décision formelle quant à une cessation de l’activité des accouchements n’est parvenue à l’ARS”.         C.B.


Pétition · Notre maternité, notre priorité · Change.org

Futures mamans ou grands-mères, elles ont choisi Rillieux

Suite à notre appel à témoignage sur les réseaux sociaux au sujet de la fermeture de la maternité, les réactions de dépit, voire de colère, ont été nombreuses chez nos lecteurs. Extraits de quelques témoignages.

Vivant à Lyon puis à Montluel, Laurence Raverot a mis au monde ses trois enfants dans cette maternité : Stéphanie en 1977, Virginie en 1979 et Benoît, en 1984. “Nous avons choisi Rilleux car c’était à la campagne au milieu de quelques villas. Nous avons choisi d’abord la maternité et ensuite le gynéco…” décrit-elle. Elle a connu les langes en tissu avec Stéphanie : “Avec beaucoup de bienveillance des puéricultrices m’ont appris à langer un enfant”, le laitier passait le matin. Puis, les habitudes ont évolué, les couches jetables ont fait leur apparition et le paysage a changé. Cette maman, aujourd’hui grand-mère, retient surtout l’ambiance au sein de la clinique avec du personnel “merveilleux, attentionné…” La fermeture provoque “donc beaucoup de tristesse pour moi car c’était une maternité de proximité et de bon niveau”.

Le vécu de Sofi Durante est bien plus récent : “J’ai accouché là-bas il y a un mois de ma troisième fille. C’est la troisième maternité que je fais et de loin la meilleure, une équipe formidable, à l’écoute, des chambres super… Je suis scandalisée de cette fermeture.”

Pauline est née à Rillieux et a ensuite donné naissance à ses enfants dans la même clinique : “Je suis née là-bas il y a 30 ans. J’ai accouché là-bas pour mes 2 bébés en avril 2018 et en juillet 2020. Suivi top. Tellement dommage que les “petites” maternité ferment pour des “usines” avec des suivis souvent moins bien. Merci à l’équipe de la Maternité Rillieux – Natecia.”

Gaëlle fera sans doute partie des dernières mamans à accoucher à Rillieux : “Accouchement le 19 août 2020 et prochain accouchement en mai. Rien à dire, parfait, équipe au top, un vrai petit cocon où l’on s’occupe très bien de nous, aux petits soins, chambre ultra belle, propre… Quelle déception de devoir faire des kilomètres pour aller dans les grandes villes pour accoucher…”



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here