Des cours de français pour les réfugiés ukrainiens

0
242
Le groupe avec Aline Miramand

Deux fois par semaine, Aline Miramand donne des cours de français à une dizaine d’Ukrainiens, à la salle Ronsard, mise à disposition par la mairie.


Aline Miramand est professeur de littérature à l’université Lyon III et, parallèlement, enseigne l’histoire géographie, le français et le français langue seconde dans un collège de Caluire. Originaire de Dagneux où ses parents vivent toujours, elle vit actuellement à Faramans. Quand elle a appris la venue d’Ukrainiens sur la Côtière, elle n’a pas hésité et donne depuis, bénévolement, des cours de français tous les vendredis de 10h à 12h et le mardi à partir de 17h. Elle explique : “Je ne parle pas ukrainien, mais c’est mon travail que d’enseigner le français langue seconde à des gens qui ne le parlent pas. Au début, on se débrouille avec des gestes et on apprend mutuellement des mots”.


À 11 ans, Dimitri est le plus jeune participant aux cours

De huit participants au départ, le groupe est monté à douze personnes, très désireuses d’apprendre et travaillant avec sérieux. Le plus jeune, Dimitri, a 11 ans et est scolarisé au groupe scolaire du Val Cottey. Le plus âgé, Pavel, a 71 ans. Ola, Nadja, Dasha, Tatiana, Diana, les accompagnent le jour de notre visite, tous suivent assidûment les leçons d’Aline. La langue ukrainienne possède une particularité importante : elle s’écrit avec l’alphabet cyrillique. Aline Miramand explique le déroulement des cours : “On commence à apprendre l’alphabet et on travaille beaucoup l’oral ; avec l’apprentissage des diphtongues : par exemple : an, ain, on. Actuellement, ce qui est le plus important, c’est l’oral, pour que peu à peu, ils puissent communiquer. L’écrit ce sera utile pour remplir des formulaires”. Durant au moins une heure, les élèves étudient, mais ils peuvent poursuivre un peu plus longtemps selon leur degré de fatigue. Cet apprentissage essentiel permet à tous de construire un nouveau quotidien sur la Côtière, et notamment de faciliter l’emploi.       

R.P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here