Les écoliers priaysiens sensibilisés aux bonnes pratiques alimentaires

0
316
Les enfants ont débuté leurs propres plantations pour inclure un potager dans l’école

De l’agriculture à votre restaurant préféré, en passant par l’entreprise agroalimentaire, le Projet Alimentaire Territorial cherche à accompagner chaque acteur vers la production, la vente et la consommation d’une alimentation locale et de qualité. Les circuits courts sont privilégiés. L’école de Priay s’implique dans ce projet avec l’aide de la communauté de commune Rives de l’Ain et Pays de Cerdon.

Le Projet Alimentaire Territorial a été construit en collaboration avec plus de 40 partenaires : des agriculteurs, cuisiniers, mais aussi des élus, les industriels, du personnel de santé et éducatif. Le but : sensibiliser chacun aux bonnes pratiques en matière d’alimentation, et en particulier les plus jeunes. Mais voilà, il faut encore savoir l’expliquer aux enfants, et parvenir à les écarter du chemin de la “malbouffe” qui s’ouvre devant eux. C’est pour cela que l’école de Priay s’est associée au projet en impliquant les parents également. Comment bien s’alimenter ? D’où viennent les produits et les ressources ? Quels sont les circuits de distribution ? Quelles sont les recettes qui permettent de mettre en valeur les bons produits locaux ? Plusieurs intervenants à différents niveaux viennent ainsi à l’école pour animer des ateliers ludiques. Un projet au long cours, puisque des plantations sont même prévues, un potager de petits fruits et légumes, notamment, et bien d’autres choses qui amèneront une réflexion sur le comportement alimentaire dès le plus jeune âge. Des visites sont programmées aussi chez des agriculteurs, pour se rendre compte de chaque étape au plus près de la fabrication jusqu’à l’assiette. Tout récemment, Ambre Bourdon, de l’association d’éducation à l’environnement “Naturama”, est venue expliquer aux élèves de primaire, le cycle naturel de l’eau, afin qu’ils puissent mieux comprendre l’intérêt de préserver nos ressources en eau, d’une utilité capitale pour l’humain. Ils ont appris d’où venait l’eau, son cycle et à quoi elle servait, mais ont aussi été sensibilisés afin de ne pas gaspiller cette ressource. Il leur a été expliqué que l’eau était indispensable pour faire pousser une partie de ce que l’on mangeait chaque jour, ce que les animaux mangent chaque jour et qu’on l’utilisait dans de nombreux produits de transformation. Enfin, ce fut l’occasion de bien leur rappeler que si en France, nous avons encore la chance d’avoir de l’eau, ce n’est pas le cas dans tous les pays et certains sont confrontés à une sécheresse extrême avec les conséquences qui vont avec. 
À terme, les enfants vont donc continuer cet apprentissage en plantant des fruits et légumes dans la cour et ils devront ensuite gérer eux-mêmes leurs pousses. Un excellent moyen de les impliquer à long terme sur les problèmes et les bonnes pratiques de la production, préambule indispensable à une bonne alimentation. F.M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here