L’AbriCôtière forme son premier noyau

0
239

Un nouveau tiers-lieu associatif s’apprête à ouvrir aux Peupliers. Sa première assemblée générale a eu lieu pour définir sa mission et réunir ses premières forces vives.

De nombreuses forces vives du monde associatif montluiste se sont réunies mercredi 6 avril à la MJC pour faire naître une nouvelle association, dont le but premier sera la gestion d’un nouveau tiers lieu sur la commune. Les tiers-lieux représentent des espaces où un groupe de citoyens peut mener des actions solidaires ou en faveur de l’environnement afin de rendre le monde meilleur, pour le dire simplement. Il en existe déjà un rue Notre-Dame des Marais, mais ce nouveau venu ne cherchera pas à remplacer le précédent, assure-t-on.
Face à l’auditoire, Emmanuelle Boudib, connue déjà pour son implication au Sou des Ecoles ou à la FCPE, a présenté l’historique du projet. Quand, en février, a pris fin la convention du fablab Artilab à la pépinière Nov&Co, il a fallu rechercher un nouveau lieu pour transposer son atelier. Cela a abouti à une rencontre avec Dynacité qui peut mettre à disposition un local de 150m2 à la tour Les Peupliers. Dès mars, une enquête a démontré une envie de nombreuses associations de faire des choses ensemble, prouvant qu’il manque aujourd’hui un tel lieu pour certaines structures de Montluel. Il est aussi décidé de créer une nouvelle association pour s’occuper de la gestion du lieu. Cette assemblée générale fondatrice a donc servi, outre sa phase de présentation, à définir ses statuts, ses buts et objets. Les premières lignes évoquent le lien social et intergénérationnel, la solidarité, la lutte contre l’isolement. Favoriser l’installation de pratiques écologiques, l’accès à des modes de vie durables et sains, ou le développement de projets de particuliers, d’associations ou de futurs entrepreneurs sont aussi quelques-uns des termes inscrits dans ses nouveaux statuts. La création dans ses murs d’un café solidaire fait également partie du projet.
Sur les dix-sept personnes présentes, onze se sont déjà montrées partantes pour adhérer dès son lancement et aider aux premières démarches dans les prochaines semaines. L’un des objectifs est que le lieu soit prêt à accueillir du public dès septembre ; une ouverture qui doit être accompagnée d’une grande fête. Enfin, au terme d’un débat étymologique animé, cette nouvelle association a dû se trouver un nom et c’est L’AbriCôtière qui a obtenu tous les suffrages. Un mot-valise qui contient l’idée d’abri ou de foyer, de bricolage (une référence à Artilab, mais pas seulement) et de Côtière, pour montrer qu’il est ouvert à tout un territoire.   

F.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here