Le Swing Sous les Étoiles prépare ses 20 ans

0
326

Pour ses vingt ans, le Swing Sous les Étoiles a choisi une programmation festive, avec en tête d’affiche, une valeur sûre : Émile et Images, mais aussi des artistes plus confidentiels, aux sonorités pleines de panache.

On se bat pour maintenir ce beau festival, qui est petit certes, mais reconnu”, lance Didier Fontana, président du Swing Sous les Étoiles. Après des années rendues compliquées par la crise sanitaire et les demi-jauges, l’édition 2022 devrait enfin se dérouler dans un format plus classique, avec jusqu’à 1.200 personnes au pied de la madone du Mas Rillier, qui pourront chanter, danser, s’amuser pleinement… D’autant que le festival fêtera ses vingt ans. Pour cela, la soirée du 2 juillet, sur le thème des années 80, avec Émile et Images est tout indiquée. Du Carillon Jazz des débuts au Swing sous les étoiles dans sa version 2022, il est resté un élément fort : la place du carillon. C’est avec cet instrument unique que chaque soirée démarre. Du 1er au 6 juillet, Adrien Parret sera donc présent à 28 mètres du sol, pour faire tinter les cinquante cloches, en ouverture des concerts.
Si le Swing Sous les Étoiles peut poursuivre son activité, c’est d’abord grâce à l’engagement de ses bénévoles au sein de cette association. Ils sont cinq au bureau à travailler toute l’année sous la houlette de Didier Fontana. “On ne se prend pas au sérieux, mais on propose un festival sérieux, professionnel. Nous nous voyons toutes les semaines avec le bureau.” Au moment du festival, ils sont une trentaine  de bénévoles à assurer l’installation, l’accueil des artistes et du public, mais aussi le démontage une fois l’événement terminé. Les personnes souhaitant s’investir sont les bienvenues mais aussi par l’apport de soutiens financiers. Les collectivités locales mettent la main à la poche, en premier lieu la communauté de communes de Miribel et du Plateau, qui outre sa subvention – qui devrait être attribuée lors du vote du budget en avril prochain, met également à disposition ses navettes Colibri pour assurer le transport des spectateurs depuis le centre-ville de Miribel. Le Département, la Région participent également, tout comme la commune de Miribel, qui offre une soirée gratuite le dimanche 3 juillet, avec un concert à 20h, puis une séance de cinéma à la nuit tombée. Cette journée particulière est en cours de préparation avec les associations miribélanes.
Mais le festival s’est avant tout construit sur ses partenariats avec les entreprises privées. Elles sont une soixantaine, de la TPE à la multinationale, chacune avec ses moyens, à apporter leur contribution, certaines depuis les débuts…   

C.B.

Contact : www.swing-sous-les-etoiles.com

La programmation

Vendredi 1er juillet : Manu Lanvin & the Devil Blues – Jazz Bon and the Buzzmen – soirée rock & blues
Fils de l’acteur du même nom et auteur de trois albums rock entre 2000 et 2006, Manu Lanvin s’est construit une carrière dans le blues, depuis son album Mauvais Casting, sorti en 2012.
Influencé par Johnny Winter, les Who ou les Rolling Stones, Jack Bon se fait connaître avec Ganafoul au milieu des années 70. Aujourd’hui, il est accompagné de Luc Blackstone, Antoine Piedoz et Alain Babois, les Buzzmen.

Samedi 2 juillet : Isia Marie (1ère partie) et Émile et Images – soirée années 80
Isia Marie, autrice-compositirice-interprète, propose de la chanson française mêlant rap et électro. Son titre “c’est pas toi, c’est moi” aborde le thème des violences conjugales.
Émile et Images n’ont pas besoin qu’on les présente : né, en 1999, de la fusion du chanteur du groupe Gold et du groupe Images, ils reprennent les titres qui ont fait leur succès depuis plus de trois décennies.

Lundi 4 juillet : Alexis Evans (1ère partie) et The Dave Finnegan’s Commitments – soirée rythm’n’blues
Auteur-compositeur et guitariste, Alexis Evans s’est fait remarquer dès l’âge de 17 ans avec son premier groupe, Jumpin’to the westside. Après l’International Blues Challenge de Memphis, il se présente aujourd’hui en sextet avec orgue Hammond/piano et section cuivre
À l’image du film d’Alan Parker The Commitments, Dave Finnegan a choisi de monter son groupe et de partir en tournée. Avec ses huit musiciens, il interprétera à Miribel des morceaux du film, mais aussi d’autres classiques de la soul.

Mardi 5 juillet : Do Beat Show (1ère partie) et Soldat Louis – rock celtique
Do Beat Show, ce sont deux musiciens déjantés au répertoire pop-rock pour faire la fête.
Soldat Louis, c’est pour beaucoup le membre du groupe Première Bordée qui cartonna avec Du Rhum, des femmes en 1988. Mais Soldat Louis, c’est surtout un groupe rock porté par ses racines celtes et l’énergie marine.

Mercredi 6 juillet : Batucada afro bandao (1ère partie) et Lucia De Carvalho – batucada en première partie
Voici la soirée aux colorations latines du festival. Avec une batucada d’une quinzaine de percussions pour se mettre dans l’ambiance.
Avec sa voix chaude, son tambour et la danse, le rythme de Lúcia de Carvalho transporte le public dans son univers métissé pour un voyage entre l’Angola, le Brésil et la France.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here