À la découverte de la langue française avec Les Amis du Foyer du Trève

0
202

Tenir une conversation, remplir un dossier, lire : lorsque l’on arrive dans un pays étranger, la barrière de la langue vient compliquer chaque démarche. Pour cette raison, les Amis du Foyer du Trêve organisent des cafés français au centre Cesam.


Depuis 2009, tous les lundis de 14h à 16h, les Amis organise des cours de français dédiés aux réfugiés pris en charge par le Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile de Miribel. Ceux-ci se déroulent dans les locaux de social Cesam, rue de la Paix, sous la forme de “cafés français.”
La langue constitue en effet est la première barrière aux échanges avec les réfugiés et les demandeurs d’asile de tous les horizons. L’objectif étant d’aller au-delà du niveau de la “débrouille” et du vocabulaire basique. Joëlle Largeron, Marie-France et Jacques Kouloumdjian, anciens enseignants, se partagent les cours débutants et second niveau. Cela se passe par le dessin et la projection de photos. D’abord pour être capable de se débrouiller pour remplir les dossiers administratifs ou juridiques, ou tout simplement de mieux comprendre toutes les directives, parfois indigestes pour ceux qui maîtrisent la langue.
Les enseignants bénévoles ont souhaité se former spécifiquement, ne connaissant pas tous les dialectes et langues des demandeurs d’asile qu’ils viennent du Mali, de l’Afghanistan, d’Albanie, de pays Russophones et bientôt d’Ukraine. Ils ont poussé leur préparation jusqu’à pouvoir offrir un niveau qualifiant, pour que leurs élèves puissent accéder à des examens diplômant selon la norme européenne (B1, B2 – utilisateur indépendant niveau seuil ou avancé). Déjà, 15 élèves ont été diplômés (2 en B2 et donc 13 en B1). Ce qui nécessite de leur part une assiduité – car il faut avant tout fournir beaucoup de travail, mais leur ouvre les portes de différents cursus à l’université de Lyon. Il faut souligner que ces cours de français sont les seuls dans l’Ain à préparer aux diplômes.
L’association des Amis du Foyer du Trêve est présidée par Jacqueline Couilloud, qui a succédé à Michel Argouse. Outre les cours de français, elle organise des rencontres et des échanges avec les demandeurs d’asile et les réfugiés. Depuis 2005, des goûters au Mas Rillier permettent à chacun de faire découvrir les spécialités culinaires de leur pays. Des visites sont également organisées directement dans les appartements des personnes hébergées. Lucie de Courtivron fait partie depuis trois ans des bénévoles qui viennent discuter, échanger autour d’un café et des gâteaux, partager, mais aussi les aider à se loger, remplir de nouvelles demandes d’asile, appuyer pour obtenir des aides juridiques. Enfin, l’association était présente au carnaval de Miribel avec un char des Solidarités en collaboration avec le Secours Populaire, les Restos du Cœur, AMIDIA (Pour le peuple Malien), Habitat et Humanisme et Peuples Solidaires.
     

D.L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here