Flamboyant D’Artagnan tourné dans la Cité de Pérouges, Michel Le Royer est décédé

0
549
Michel Le Royer (au plein centre) lors de sa venue à Pérouges en 2012 (Archives)

Comédien hors pair, l’inoubliable interpréte du « Chevalier de Maison-Rouge » nous a quittés le 25 février 2022 à l’aube de son 90ème anniversaire. Il y a dix ans, grâce à un ami de l’artiste, Pierre Monier, passionné de films de cape et d’épée, l’OMF de Pérouges l’avait fait venir dans la cité médiévale à l’occasion d’un grand week-end sur le thème de la Révolution Française.

La Cité de Pérouges, haut lieu de tournage de films d’aventure et de cape et d’épée, aime rendre hommage aux acteurs qui ont fait retentir les cliquetis de leurs rapières entre ses murs ou les cavalcades de leurs chevaux sur ses pavés. Pérouges se souvient d’avoir accueilli, il y a dix ans à bras ouverts, Michel Le Royer dont le talent, la voix de velours, la crinière de soleil et l’œil d’azur ont fait tourner la tête à bien des téléspectatrices au moment de la diffusion du Chevalier de Maison Rouge à la télévision. Que ce soit sous la casaque de D’Artagnan, tourné en grande partie à Pérouges, en uniforme de Lafayette ou bien sur un bateau corsaire, ses apparitions sont restées mémorables, sur petit ou grand écran et sur les scènes de théâtre, son domaine privilégié.
En juillet 2012, le temps d’un week-end “révolutionnaire”, entouré de fans nostalgiques et de comédiens costumés prompts à danser la Carmagnole, Michel Le Royer avait lu sur la place du Tilleul, les dix-sept articles de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Charmeur et un brin nostalgique, il ne s’était pas fait prier pour évoquer les riches heures de sa belle carrière. “Dans Le Chevalier de Maison-Rouge, feuilleton révolutionnaire tiré de l’œuvre de Dumas, Michel Le Royer et Dominique Paturel tenaient les rôles de deux amis à la vie à la mort. Le destin a voulu qu’ils quittent la scène à trois jours d’écart…” confie Pierre Monier, fidèle ami de Michel Le Royer qu’il avait rencontré pour la première fois dans les années 60 au Théâtre des Célestins de Lyon. Pour l’anecdote, Michel Le Royer qui a joué le rôle du célèbre Marquis de La Lafayette au cinéma a été son “parrain” lors de son intronisation comme Chevalier dans l’Ordre Lafayette dont il faisait partie. Pérouges ne l’oubliera pas… T.G.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here