La commune renonce à son programme de vidéoprotection

0
313
Le coût engendré par l’installation de près d’une dizaine de caméras ainsi que leur maintenance est trop élevé pour la commune qui préfère garder une capacité de financement pour d’autres projets

Longtemps annoncé, le déploiement de la vidéoprotection sera effectif d’ici quelques semaines pour les communes qui dépendent du CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance). Mais la commune de Saint-Denis-en-Bugey a finalement choisi de se retirer du projet. Explications.

Pour les rangs de l’opposition, c’est forcément plutôt une bonne nouvelle. Ils avaient, en effet, à plusieurs reprises, dénoncé le choix d’installer des caméras dans la commune. Le projet a été purement et simplement abandonné. Au moins dans l’immédiat. Pas que le maire ait subi des pressions, il s’en défend avec ardeur, mais les finances ne le permettent pas à l’heure actuelle. Et si rien ne dit que ce sujet ne reviendra pas sur la table à un moment donné, pour l’instant, place aux économies : “Les finances de la commune nous ont obligés, à ce stade, à nous retirer du projet. On a essayé de trouver des solutions, mais pour notre ville, le projet ne prévoyait pas une seule caméra comme dans certaines autres communes, mais une dizaine. La baisse des dotations de l’État et les nombreux chantiers que nous avons à mener nous amènent à prioriser certains autres projets. Il faut aussi penser à l’entretien des routes et leur sécurisation…” explique le premier magistrat Pascal Collignon.
Si la gendarmerie avait suggéré plusieurs zones d’installation dont le passage à niveau, la rue Pasteur au niveau de la rue des Rochettes, la rue Victor Hugo, la place Jean Macé ou encore le nouveau giratoire, les estimations ont fait valoir qu’il aurait fallu dépenser environ 8.000 euros par caméra, soit près de 80.000 euros. “Et encore, cela n’inclut pas le coût de leur entretien…” précise le maire. Pour l’instant le projet est donc remisé dans les cartons. F.M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here