École du Mas Rillier : on a poussé les murs !

0
153
Devant les nouveaux locaux le jour de l'inauguration.

L’extension de l’école du Mas Rillier, permise grâce à un modulaire qui dote la structure d’une nouvelle salle de classe et d’une salle polyvalente, a été inaugurée en présence d’élus et l’inspectrice de l’Éducation Nationale. L’école des Echets suivra. Et peut-être une septième classe au Mas Rillier ?


L’extension de l’école du Mas Rillier, appréciée par les élèves de la classe de CM1-CM2 depuis le 28 février, a été inaugurée. À cette occasion, Jean-Pierre Gaitet, maire, en présence d’élus du Conseil Municipal des Enfants, jeunes maîtres de cérémonie, et de l’inspectrice de l’Éducation Nationale sur la Côtière Maguelone Mestre, appuya : “Dès notre élection, en juillet 2020, nous avons pris à bras-le-corps les problèmes liés aux écoles de Miribel et en particulier celles des hameaux. Rien n’avait été anticipé pour permettre le plein épanouissement de tous dans ces bâtiments”. Évoquant un dossier “traité en urgence”, il se réjouit d’une livraison “moins de quinze mois après la mise en action du dossier”. Le modulaire, qui “permet d’accueillir les enfants dans des conditions optimales, bien au-delà des obligations réglementaires exigées”, propose également une salle polyvalente qui profitera à tous les élèves. Le coût de l’opération s’élève à 345.000 euros, avec une subvention de 79.316 euros versée par l’État. Jean-Pierre Gaitet conclut au sujet de l’école des Echets cette fois, “ça va suivre”.
Maguelone Mestre, inspectrice de l’Éducation Nationale donc, rappela pour sa part qu’une “carte scolaire, que ce soit pour une ouverture ou une fermeture de classe, est un travail de fond, collaboratif entre les services de l’Éducation Nationale et les communes. On prend appui sur l’expertise de la directrice, l’évolution de la population mais aussi caractéristiques des écoles”. Ainsi, “on ne met pas à disposition des communes des moyens supplémentaires seulement pour une année, c’est un travail de collaboration”. Mariane Denollet, directrice de l’école, salua “Adrien Botta, l’ancien coordinateur scolaire, qui nous a fait le lien avec les travaux, et l’équipe des services techniques, il faut souligner leur efficacité. On apprécie vraiment leur travail”. Avant d’ouvrir, sur un ton enjoué, que “peut-être on se donne rendez-vous pour l’extension de la septième classe, peut-être qu’elle aura lieu avant la fin du mandat”. Relevons d’ailleurs que Clémence Barthélémy prend le relais d’Adrien Botta pour le lien avec l’école du Mas Rillier et Henri Deschamps, Nadège Bilbao fait de même pour le Centre et les Echets.     K.P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here