La stérilisation des chats et la lutte contre la maltraitance animale s’ajoutent à la fourrière

0
315

Disposant d’une convention avec la SPA pour le service de fourrière concernant les animaux errants, la commune de Beynost a également choisi de s’impliquer dans la stérilisation des chats errants et la lutte contre la maltraitance animale.


Le service de fourrière est une obligation pour toutes les communes. Celles-ci doivent être en capacité de disposer “soit d’une fourrière communale apte à l’accueil et à la garde des chiens et chats trouvés errants ou en état de divagation, soit du service d’une fourrière établie sur le territoire”. Faute de service dédié en interne, la commune fait appel à la Société Protectrice des Animaux pour l’assurer. Ainsi, la SPA a en charge l’accueil, la gestion de la fourrière, les frais de capture et le transport. En échange, la collectivité s’engage à verser 80 ct d’euro par habitant. Une convention est renouvelée tous les deux ans. Ce fut le cas lors du dernier conseil municipal pour la période allant du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2023.
La commune a décidé d’aller plus loin en engageant des partenariats supplémentaires : d’abord, la stérilisation des chats errants dans les lieux publics de la commune sans propriétaire ou “détenteur” identifié. Leur prolifération peut s’avérer problématique tant pour les nuisances provoquées que pour les animaux eux-mêmes, qui, trop nombreux, ne parviennent plus à se nourrir suffisamment. Ainsi, leur stérilisation permet de limiter la multiplication des matous. Une campagne de stérilisation sera donc menée sur la commune, avec un nombre d’animaux restant encore à déterminer. La SPA prendra en charge une partie des stérilisations, la commune pourra compléter si besoin.
Enfin, une nouveauté consiste en la lutte contre la maltraitance animale. Les agents de la commune – de la police municipale par exemple, pourront être formés, notamment sur la réglementation en vigueur et les possibilités d’action. La SPA fera part de son expérience en la matière et propose un accompagnement en cas de maltraitance animale avérée.
La convention et les partenariats ont été approuvés à l’unanimité par les élus.         

C.B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here