Les grands projets de Jean-Luc Ramel

0
627

Faute de pouvoir organiser la cérémonie des vœux, le maire Jean-Luc Ramel a dressé un bilan de l’année écoulée et évoqué les projets à venir pour la commune. Compte-rendu point par point.

Un troisième médecin et des spécialistes souhaités
Deux nouveaux médecins généralistes, Sarah Verstraete et Rachid Setaihi, sont installés depuis fin novembre au Médipôle et leurs plannings sont déjà bien remplis. Parallèlement, le binôme de généralistes exercera au pôle petite enfance (P.M.I) et sera présent deux demi-journées à l’hôpital C.J Ruivet à Meximieux. Concernant la vaccination anti-covid, depuis le 19 février les enfants peuvent recevoir une dose au Médipôle. La vaccination est ouverte à tous les lundis, jeudis, samedis et dimanches avec ou sans rendez-vous. Le maire souhaite l’arrivée d’un troisième médecin et prévoit l’extension du Médipôle pour accueillir des médecins spécialistes.

Le lycée en 2025…
Prévu depuis 2016, annoncé pour 2022, le lycée de Meximieux sortirait finalement de terre en septembre 2025 près de la ZAC des Granges. Il accueillera 1.200 élèves, 33 classes et le quatrième gymnase de la commune. Celui-ci sera composé d’un terrain de handball, deux terrains de basket, 250 places en gradins et quatre pistes d’athlétisme. Pour les voiries permettant d’accueillir les bus scolaires et autres véhicules, la municipalité souhaite rajouter une branche au rond-point sur la D1084, à la place du chemin agricole actuel. Dans une dizaine d’années, une future caserne de pompiers est prévue sur les terrains restants dans cette zone.

Gare de Meximieux : du vandalisme et un logement abandonné
Fermée depuis plusieurs années par la SNCF, la gare est soumise à des actes de vandalisme. La municipalité met l’accent pour l’accessibilité pour les personnes en situation d’handicap. “C’est une priorité du mandat, je veux que notre ville soit accessible à absolument tous les handicaps”. Dans un premier temps, il faut rendre accessible la gare de Meximieux. “Nous étudions la possibilité d’un tunnel sous la voie ferrée et d’un ascenseur”. Le logement au-dessus de la gare, actuellement vacant, va être réhabilité par l’association Habitat et Humanisme pour accueillir une famille dans le besoin. Au rez-de-chaussée, un pôle mobilité est prévu et “redonnera à la gare son esprit d’époque”.

Des logements seniors à la place de l’actuelle gendarmerie
La nouvelle gendarmerie sera livrée en septembre 2022. Une réflexion est en cours pour le devenir des murs de l’actuelle caserne. La démolition du bâtiment à l’entrée de la ville est envisagée et une réhabilitation pour l’immeuble situé à l’arrière. “Nous prévoyons des logements pour les seniors” explique Jean-Luc Ramel.

140 emplois sur la zone d’activités
Sur la zone d’activités de l’intercommunalité, les projets poussent comme des champignons. La société Aloui, qui vient de Décines, proposera à terme 140 emplois avec une ouverture prévue fin de l’été. L’arrivée d’un espace de coworking est prévue sur un espace de 3.600 m2 avec une crèche d’entreprise.

Sécurité : un quatrième policier municipal vient d’arriver
Après les nombreux actes de vandalisme – voitures et poubelles brûlées – subis par les habitants ces derniers mois, une enquête est toujours en cours. “Ce n’est pas des incivilités, c’est du vandalisme pur et inadmissible”. Renforcée, l’équipe de policiers municipaux poursuit son travail de “lutte contre la délinquance”. Un quatrième policier municipal vient d’arriver. Une convention avec le principal du collège a été mise en place pour “responsabiliser les parents” et un partenariat avec la CCPA et la Mission locale a été établi pour que les animateurs aillent à la rencontre des jeunes de 16 à 29 ans de la commune.

S.C.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here