Le projet d’un nouveau restaurant scolaire se précise

0
352

La création d’un nouveau restaurant scolaire est l’un des projets majeurs à venir pour la commune de Saint-Jean-le-Vieux. Le maire en particulier, a montré à plusieurs reprises son attachement à voir se concrétiser ce dossier alors que Saint-Jean évolue toujours dans un contexte de forte expansion démographique. Un architecte a désormais été désigné afin d’assurer la maitrise d’oeuvre de cette réalisation future.

Lors de ses vœux 2022 présentés en ligne, le premier magistrat Christian Batailly a rappelé à quel point la commune pouvait être soumise à une forte pression démographique.  “St-Jean-le-Vieux grandit et nous devons trouver les meilleures conditions possibles pour accueillir les nouvelles familles, les professionnels et entrepreneurs divers…” a-t-il notamment déclaré, précisant que pour la commune, l’une des priorités sdu futur erait de s’adapter aux exigences de cette évolution.
Et parmi les dossiers directement liés à cette poussée démographique, l’un se situe en bonne place sur le bureau du maire, celui du restaurant scolaire. Avec environ 80 élèves à l’école maternelle et plus de 130 à l’école élémentaire, les capacités d’accueil saturent de plus en plus sérieusement lors de la pause méridienne. La cantine est pourtant aujourd’hui un service complètement indispensable pour des familles au sein desquelles les deux membres du couple sont la très grande majorité à travailler, et bien souvent sans rentrer eux-mêmes à leur domicile pour le déjeuner. Faute de places suffisantes, les élèves de maternelle sont accueillis dans un bâtiment pré-fabriqué qui est devenu bien trop exigu pour leur offrir un confort raisonnable, et qui ne permet aucune anticipation sur une nouvelle évolution des effectifs.
La municipalité a donc engagé une réflexion avec l’idée de supprimer ce bâtiment pré-fabriqué pour le remplacer par une structure “en dur” d’une capacité de 80 à 100 places au minimum. L’idée était de concevoir ce nouveau restaurant scolaire en ossature bois. une construction souhaitée “qualitative” et issue d’une politique éco-responsable en faveur du développement durable, répondant évidemment aux normes les plus avancées en matière environnementales. Les premières estimations tablaient cependant sur un coût relativement conséquent d’environ 250.000 euros HT. Les réflexions engagées ont donc permis également d’envisager une autre hypothèse moins coûteuse, qui consisterait à créer un bâtiment modulaire habillé de bois, à la place de la bibliothèque municipale. Une solution plus abordable et qui aurait l’avantage de pouvoir être mise en œuvre rapidement, peut-être même dès la prochaine rentrée. Ces deux options continuent pour l’instant de faire l’objet de débats et d’études. La commission bâtiment a proposé d’avoir recours à un architecte afin de mieux matérialiser ce type de projet et d’en évaluer exactement le coût financier. Dans la foulée, divers cabinets ont été mis en concurrence afin d’en désigner un qui sera donc chargé de suivre ce dossier jusqu’au bout.
À l’occasion de la dernière réunion du conseil municipal, c’est le cabinet de Jérôme Blanchard, architecte à Saint-Jean-le-Vieux, qui a été retenu pour accompagner et chiffrer précisément cette infrastructure. L’étude est donc cette fois-ci pleinement lancée et le dossier devrait pouvoir progresser. Quelle que soit l’option retenue, si sa réalisation s’avère possible, elle pourra évidemment s’appuyer sur un panel de subventions, qui détermineront elles aussi la faisabilité de ce projet. G.R.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here