Les frères Belland, bon pied, bon œil !

0
588
Julien Belland en compagnie de ses deux garçons, Antonin et Sacha, champion de l’Ain et vice-champion de l’Ain de savate boxe française dans leur catégorie respective

Ils ont le coup d’oeil et le pied précis. Les deux frères Belland de Sainte-Julie, Antonin et Sacha, viennent de décrocher respectivement dans leur catégorie, un titre de champion de l’Ain et vice-champion de l’Ain de savate boxe française ! Ces derniers ont de qui tenir puisque leur papa, entraîneur du club, est lui-même un ancien champion de France de la discipline.

La savate boxe française est un sport de combat qui est conçu pour être à la fois éducatif, esthétique et efficace. On utilise les différentes surfaces des pieds et les poings pour toucher son adversaire suivant des règles techniques précises.
Au début, les affrontements entre deux adversaires se font sous forme d’assauts où la puissance des coups est strictement exclue. On privilégie la maîtrise technique, la précision des touches et le style. À ce petit jeu, deux jeunes habitants du club de savate de Sainte-Julie excellent déjà. Sacha et Antonin Belland, qui concourraient aux derniers championnats de l’Ain qui se sont déroulés à Tramoyes, ont décroché deux médailles. Sacha âgé de 11 ans, pratique vraiment la savate seulement depuis cet été. Mais il est à bonne école puisque l’entraîneur, Julien, n’est autre que son papa qui fut, lui-même, champion de France titulaire de plusieurs champions de France et formateur au club local. Sacha, dans sa catégorie a ainsi été sacré vice-champion de l’Ain. Après un coup qui l’a beaucoup perturbé, il a montré d’excellentes qualités mentales et compte bien persévérer pour devenir encore plus fort. Antonin, quant à lui, est âgé de 15 ans. C’est déjà un sacré gaillard et on comprend vite que son objectif est de faire au moins aussi bien que son papa, dont il vante avec fierté le parcours. Il boxe déjà depuis 2014, après avoir fait de la natation, “mais j’avais besoin de me défouler… Pour moi, ce n’est pas du combat, j’ai cette passion quand je pratique. J’aimerais d’ailleurs bien enseigner dans les années à venir”. Pour décrocher son titre, il lui a fallu affronter un adversaire encore plus solide que lui surtout plus âgé. Mais il ne s’est pas laissé impressionner et lors de l’assaut, sur des coups bien placés, il a mis deux fois son adversaire au sol. Antonin est donc qualifié pour les finales régionales, et pour lui cela s’inscrit dans son objectif de participation aux championnats de France. Des résultats dont se délecte évidemment leur papa et entraîneur : “je suis tellement fier de mes fils. Ce n’est que du sport mais une fois qu’on est sur le ring, ce n’est pas la même chose, ça touche à l’intégrité physique. Sacha a encore une grosse marge de progression, et Antonin a été impressionnant !”. F.M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here