À 13 ans, Antoine Degout sur la scène parisienne dans la comédie musicale Charlie et la Chocolaterie

0
668
Antoine Degout joue le rôle de Mike Teavee

C’est avec le papa de l’adolescent retenu pour interpréter Mike Teavee dans la comédie musicale Charlie et la Chocolaterie, que Bugey-Côtière s’est entretenu cette semaine. Quelques éléments de contexte : une comédie musicale tirée du roman de Roald Dahl se donne depuis le 30 octobre 2021 au théâtre du Gymnase à Paris. Dans le casting, un jeune Tramoyen de 13 ans : Antoine Degout.

Comment se retrouve-t-on sur les planches de la comédie musicale parisienne phare de la saison à seulement 13 ans ?
C’est une longue histoire. Au commencement, il y a eu une grande déception. Antoine est passionné de musique, de guitare et de chant : il a donc postulé au casting de The Voice Kids courant 2019. Les étapes sont assez fastidieuses et nombreuses : on a dû monter 7 ou 8 fois à Paris. Antoine les franchissait avec succès, jusqu’à ce que l’on signe le contrat avec la production. À ce stade, il devait rester une centaine de jeunes présélectionnés. Puis finalement, il n’a pas fait partie du tout dernier cercle retenu. Cela a été beaucoup d’investissement, beaucoup de projection sur la suite, donc beaucoup de déception. Rétrospectivement, à toute chose malheur est bon, car une directrice de casting l’a remarqué pour justement le casting de Charlie et la Chocolaterie et le rôle de Mike Teavee.

Après le théâtre du Gymnase, le théâtre Marigny

Une fois retenu, est arrivée la phase des répétitions…
Tout à fait. Et la période a plus ou moins correspondu au premier confinement. On avait les autorisations et donc Antoine montait à Paris très souvent pour répéter. La première du spectacle a été repoussée plusieurs fois, également à cause du contexte sanitaire. Puis la première a été donnée le 30 octobre 2021. Depuis, il y a eu 50 représentations, dont 25 auxquelles Antoine a participé. En effet, chaque rôle jeune est doublé…

Car il faut pouvoir conduire à côté la scolarité et la vie d’un jeune adolescent de manière générale…
Oui. L’idée n’est pas d’amoindrir l’implication scolaire. Antoine aime beaucoup l’école et il n’était pas question de risquer de ne pas favoriser au plus sa réussite au collège. Il ne participe aux représentations que le week-end : la semaine, on a maintenant sa vie de collégien à Saint-André-de-Corcy ainsi que ses diverses activités extra-scolaires.

Quelle sera la suite ?
Dans un premier temps, dès février, le spectacle devrait être donné au théâtre Marigny. Puis peut-être une tournée en province, on ne sait pas encore. Antoine ne se projette pas plus que cela dans ce métier. Il profite de cette opportunité et de cette chance unique. Mais il reste focalisé sur le métier qu’il voudrait exercer plus tard : la médecine. 

        B.P.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here