ADAPA : Un groupe de parole pour les aidants

0
312

Missionnées par l’ADAPA, Laure Fonbonne, travailleuse sociale, et Rayana Stevenon, psychologue, sont en charge d‘animer des sessions mensuelles destinées aux aidants.


Un mardi par mois, de 14h à 15h30, le centre socioculturel accueille un groupe de paroles destiné aux aidants. C’est-à-dire aux personnes qui accompagnent, de façon non professionnelle mais régulière et répétée, une personne de son entourage (conjoint, parent, frère ou sœur, ami) se trouvant en situation de maladie, handicap, de perte d’autonomie ou de difficulté. Ce soutien indispensable porte atteinte à divers aspects de la vie quotidienne puisque c’est une action qui a lieu 7 jours sur 7 et 24h sur 24 ; on parle souvent d’épuisement physique et moral. C’est cet effet que veut éviter le groupe de paroles, qui propose de débattre pour trouver des solutions, sans pour autant mettre en péril le bien-être de la personne aidée.
Les participants ont toutes un point commun : celui de prendre soin et d’accompagner un proche de manière régulière, tout en vaquant à leurs occupations quotidiennes (travail, famille, repas, courses…). Mis en pace par l’ADAPA, en partenariat avec Azalée et la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie, le groupe de parole permet déjà de sortir de chez soi, de rencontrer d’autres personnes qui vivent la même chose plus ou moins bien. Le fait d ‘exprimer son ressenti et son expérience devant des personnes qui ne peuvent que vous comprendre est un premier pas.
Laure Fonbonne et Rayana Stevenon lancent la discussion par un thème précis et défini à l’avance. Une façon d’amorcer les échanges, pour ensuite parler spontanément, de tout, sans tabou ni jugement, car les règles primordiales sont l’écoute, le respect, la bienveillance et le non-jugement. La circulation de la parole est alors garantie par les deux professionnelles qui pourront les analyser afin peut-être d’en retirer des solutions. Des temps de repos sont prévus car certains sont venus avec des plaintes, douleurs, fatigue, découragement et les exprimer en public n’est pas sans conséquences. Le but étant de trouver des portes afin de préserver la santé des aidants qui cherchent à leur tour à préserver celle de leurs proches. Un aidant épuisé ne sera plus capable d‘aider.
Pour leur libérer concrètement du temps, comme peuvent le faire Les Lucioles pour les aidants de personnes atteintes d’Alzheimer, l’ADAPA prévoit, sur demande, des gardes au domicile des personnes ne pouvant rester seules et assure le transport jusqu’au centre concerné. Ce type de permanence est également proposé à Prévessin-Moëns et Belley.

D.L.


Informations : 07.87.07.47.78 ou prochesaidants@adapa01.fr ou www.adapa01.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here