Claudine Chaudet et les époux Géret, honorés

0
297

Lors d’une cérémonie de remise de médailles de l’Assemblée Nationale organisée à Château-Gaillard, trois habitants de Saint-Jean-le-Vieux ont été distingués : Claudine Chaudet, adjointe au maire et citoyenne très impliquée auprès des écoliers et dans le tissu associatif, ainsi que les époux Géret, bouchers – charcutiers emblématiques de la commune vicusienne.

C’est en présence du député Damien Abad que s’est déroulée cette cérémonie visant à remettre plusieurs médailles de l’Assemblée nationale à des personnalités “engagées” en faveur du dynamisme et du bien vivre de leur territoire. À ses côtés, Joël Brunet, maire de Château-Gaillard et conseiller départemental, Aurélie Petit, conseillère départementale, mais aussi Ronald Granju, adjoint au maire d’Ambérieu chargé des sports. Christian Batailly, maire de St-Jean-le-Vieux, était également convié, car trois citoyens de la commune voyaient, ce jour-là, leurs mérites récompensés. C’est tout d’abord la Vicusienne Claudine Chaudet, enseignante au lycée professionnel d’Ambérieu, trésorière de trois associations de la commune et adjointe au maire en charge des affaires scolaires, qui a reçu une médaille des mains de Christian Batailly et Damien Abad. Âgée de 54 ans, mariée et mère de deux adolescents, elle réside dans la commune depuis vingt ans. Ses parents exploitaient la quincaillerie du village. C’est essentiellement son implication auprès des écoliers de St-Jean-le-Vieux que le maire a voulu récompenser. En effet, lors de la reprise des cours qui a suivi le premier confinement, Claudine, avec l’aide de l’équipe municipale et des enseignants, a pris très rapidement les choses en main et avec une efficacité remarquée afin de permettre d’assurer une continuité tout en appliquant le protocole sanitaire imposé par l’Éducation Nationale.
Ce sont ensuite les époux Géret, Martine et Bernard, qui ont été honorés à leur tour, pour leur contribution à la vie de la commune. Ils ont exploité à Saint-Jean-le-Vieux durant 40 ans, la boucherie créée il y a presque 100 ans, en 1923, par Gustave, le grand-père de Bernard. Entré en apprentissage à l’âge de 15 ans, distingué par un premier prix en charcuterie et un deuxième prix en boucherie, Bernard travaillera ensuite pendant 20 ans aux côtés de son père Paul, fils aîné de Gustave. En 1979, il épouse Martine, qui s’investira sans compter à ses côtés durant toutes ces années “et sans qui les choses auraient été très différentes”, comme il a tenu à le souligner. Le 30 juin 2020, Martine et Bernard décidèrent de passer la main, déléguant ainsi l’avenir de la célèbre boucherie Géret à Christophe Chabry. P.G.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here