Il y a 8 ans, les casernes des pompiers de Saint-Rambert et Tenay fusionnaient : qu’en est-il aujourd’hui ?

0
1223
Le centre de secours de la Vallée de l'Albarine dispose actuellement de cinq véhicules.

Le centre de secours de la Vallée de l'Albarine a ouvert ses portes le 17 février 2014 suite à la fusion des centres de secours de Tenay et de Saint-Rambert-en-Bugey. Huit ans après, focus avec le chef de centre, le capitaine Antoine Valériotti.

Que pouvez-vous nous dire des effectifs et des caractéristiques du centre de secours, huit ans après la fusion avec Tenay ?
Actuellement, l'effectif se monte à 33 sapeurs-pompiers, dont 6 femmes. Ils ont nettement baissé puisque lors du regroupement, il y avait 52 pompiers. Cette baisse est principalement due aux départs en retraite, et aux déménagements. Ces pompiers n’ont pas été remplacés. C'est un effectif un peu faible, l'idéal serait ici d'avoir entre 50 et 60 pompiers. Dans la vallée, la moyenne d'âge des habitants est élevée et il y a assez peu d'entreprises, ce qui réduit le nombre d'actifs, par rapport à certaines agglomérations. Il est donc plus difficile de trouver des volontaires. Fort heureusement, nous enregistrons tout de même l'arrivée de nouvelles recrues, ce qui permet aujourd’hui de stabiliser les effectifs. D’un point de vue opérationnel, dans la commune, quatre employés municipaux sont sapeurs-pompiers, ils sont donc sur place, ce qui nous permet de faire partir une première équipe d'intervention immédiatement. Nous...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here