Logistique et sécurité : la main tendue entre entrepreneurs et élus

0
424

Invités à une visite du site buissard d‘Axe Group, élus de la Région et de la communauté de communes ont pu dialoguer avec le président du groupe pour trouver des solutions en matière de sécurité et de transport.

Bientôt deux ans après son installation à La Boisse, l’entreprise logistique Axe Group a ouvert ses portes à la presse ainsi qu’aux acteurs politiques et économiques locaux et régionaux. Entre Alexandre Nanchi et Renaud Pfeffer, conseiller régional et vice président de la Région, et des représentants de la 3CM, se trouvaient les gérants de Veepee (Vente Privée) et des Transports Feuillet, sans oublier le lieutenant Meulenyzer de la gendarmerie de Montluel. L’un des principaux thèmes de cette visite était la sécurité.
Sur son site ZAC des Prés Seigneurs de 12.000 m2 où travaillent une trentaine d’employés, Axe constitue une plateforme pour le e-commerce. Transitent par son entrepôt des commandes Amazon, Rakuten, BackMarket et autres, essentiellement des produits mobiles (portables, tablettes…) dont ils assurent la réception, le stockage et l’expédition. Depuis son installation à La Boisse en février 2020, l’entreprise a subi trois crises d’affilée. Sanitaire, économique, puis celle des transports entre dérégulation des flux internationaux et Brexit. Par-dessus, se sont greffés des problèmes en matière de sécurité.

Trois attaques en moins de deux ans


Trois attaques dont deux effractions de nuit la première année et un braquage en fin de journée en mars 2021 ont causé 500.000 euros de pertes qui ont nécessité une somme équivalente pour renforcer la sécurité du site. Les représentants de Veepee présents avouent être confrontés depuis leur installation dans la zone en 2016 aux mêmes problématiques, nécessitant des investissements réguliers pour s’adapter à l’évolution des méthodes criminelles. Mais le président du groupe Jean-Dominique Poinat a “la conviction qu’on n’a pas fini de vivres des crises.

Besoin d’une meilleure offre de transport


Et son objectif est d’atteindre une taille plus adaptée à ces crises. Mais il a aussi besoin des pouvoirs publics pour attirer du personnel, notamment avec une meilleure offre de transport : “Si on insiste sur ces deux points, sécurité et mobilité, on aura fait 80 % du boulot.” Philippe Guillot-Vignot, président de la 3CM, a déclaré avoir “complètement conscience des problèmes de sécurité avec un problème de grand banditisme que nous n’avions pas jusque-là.” Il affirme que la 3CM travaille sur le sujet, mais a aussi mis en avant le service de transport à la demande proposé sur le territoire. Alexandre Nanchi, après avoir mis en avant la politique en matière de sécurité de la région, a assuré que le travail a déjà commencé pour améliorer la ligne de TER avec, par exemple, un projet de troisième quai à Montluel. Renaud Pfeffer a tenu à assurer que les élus de la Région sont au côté des entreprises, prêts à dialoguer. Le président d’Axe a remercié ses interlocuteurs invités pour leurs réponses “concrètes” et a saisi la main tendue des élus : “On saura aller vers vous pour aller plus vite, plus loin.”

F.D.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here