Questions à Patrice Bondet, président de la société de pêche “La Riveraine”

0
601
Patrice Bondet près de l’étang des Mouettes dédié aux carnassiers.

A la tête de la société de pêche de Saint-Maurice-de-Gourdans depuis l’an dernier, après avoir pris la suite de la dévouée Simone Jacoby, cet habitant de Pollet évoque la bonne santé de La Riveraine, ses projets, tout en pointant du doigt les incivilités malheureusement trop souvent constatées sur le site de pêche. Entretien.

Pouvez-vous tout d’abord vous présenter en quelques mots ?
J’ai 51 ans et je suis originaire du Haut-Bugey. Je réside à Pollet depuis 2014 et j’y suis très bien. D’un point de vue professionnel, je suis technicien d’atelier dans l’injection plastique sur Oyonnax.

Depuis combien d’années pêchez-vous au bord des plans d’eau ?
Cela fait une dizaine d’années. J’ai rejoint La Riveraine dès mon installation sur la commune, il y a 8 ans. Cela faisait deux ou trois ans que Mme Jacoby souhaitait arrêter la présidence… Personne ne voulait reprendre. Du coup, on a constitué une équipe (voir composition du bureau ci-dessous) et on s’est décidé de reprendre pour laisser tranquille Mme Jacoby qui s’est bien occupée de l’association pendant de nombreuses années.

Comment se porte aujourd’hui la société locale de pêche ?
Elle comprend à peu près 130 adhérents à l’année, sans compter aussi les cartes à la journée. On a des pêcheurs qui viennent essentiellement de l’Ain, mais aussi de Lyon et quelques-uns du Nord-Isère. On a beaucoup de pêcheurs fidèles et on commence à avoir de plus en plus en jeunes, c’est un point positif de voir la jeunesse s’intéresser à la pêche.

Parlez-nous du site de La Riveraine, classé Natura 2000. Combien d’étangs sont ouverts à la pêche et quels poissons peut-on trouver ?
Le site comprend quatre étangs ouverts à la pêche. Il y a l’étang des Mouettes, dédié aux carnassiers, brochets, black-bass et qui est réservé aux cartes à l’année. On a l’étang des Saules qui est l’étang des lâchers de truites. On y trouve des black-bass et des brochets également, ainsi que des tanches. Il y a l’étang des Cygnes qui est réservé “carpodrome” où l’on peut pêcher essentiellement des carpes… On va mettre cette année des esturgeons et on va renforcer le cheptel de carpes. Il y a l’étang des Peupliers qui reste un étang sauvage et perdu, en communication avec la rivière d’Ain. Il monte et descend suivant les crues. On n’y lâche plus de poissons mais on peut trouver néanmoins quelques brochets et carpes. Par ailleurs, on va remettre en service l’étang des Roseaux qui sera toutefois interdit à la pêche du 1er septembre au 1er mars durant la période de chasse.

Chaque année, La Riveraine procède à un empoissonnement conséquent et de qualité de ses étangs. Ce sera encore la cas cette année ?
Ce sera même accentué en 2022. Pratiquement tout le budget sera réservé à l’empoissonnement des étangs. Un lâcher de truites, de tanches, des esturgeons et de petite friture a déjà eu lieu le 15 janvier dernier. En fait, jusqu’au mois de juin, un lâcher de truites arc-en-ciel par mois est fixé. En septembre, on envisage de faire un safari truites avec des cartes spéciales et au mois de novembre, on fera un lâcher de brochets.

Quels sont les projets à venir ?
On aimerait bien organiser une journée découverte de la pêche pour les enfants de moins de 12 ans, vers fin mai – début juin avant que les eaux ne soient trop chaudes. Cette journée sur réservation sera gratuite et ouverte à tous les enfants qui le souhaitent. Une demande de subvention est en cours auprès de la Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain.

Les nuits carpistes sont-elles reconduites au bord de l’étang des Cygnes ?
Oui, avec un changement, à savoir une autorisation de pêche de nuit tous les week-ends, sauf les week-ends de lâchers de truites.

Les étangs et la cabane des pêcheurs étant assez excentrés de la commune, êtes-vous toujours confronté à des incivilités de tout genre ?
Là, c’est catastrophique ! Certains sont irrespectueux de la nature et du site, c’est dramatique… Depuis que sont instaurés les quotas de passage au niveau des déchetteries, les gens ne s’embêtent plus, ils viennent tout balancer ici. C’est une honte. On ramasse, mais on en a marre. On a mis une barrière à l’entrée du site qui a déjà été fracturée trois fois. La situation se gâte surtout en période estivale…

Enfin, pour les personnes qui voudraient pêcher chez vous, comment doivent-elles procéder pour se procurer des cartes de pêche ?
Elles peuvent se les procurer au bureau de tabac de Saint-Maurice-de-Gourdans ou bien alors chez Pêche et Fleurs à Loyettes. Sinon, elles peuvent contacter nos gardes dont les contacts téléphoniques sont affichés sur le site. T.G.

Le bureau de la Société de pêche La Riveraine
Président : Patrice Bondet • Vice-président : Denis Perrin • Trésorière et secrétaire : Patricia Perrin • Garde-pêche : Pascal Bessy et Mickaël Wana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here