Sandrine Blondeau ou l’art de l’encadrage

0
437
Sandrine Blondeau est une “touche à tout” dans le domaine artistique et elle s’est récemment spécialisée dans la pratique de l’encadrage.

Valoriser vos plus beaux clichés ou vos toile, c’est possible grâce à Sandrine Blondeau qui pratique depuis peu à Saint-Sorlin-en-Bugey, au 95 Grande Rue, l’art de l’encadrage, mais pas que… Rencontre.

Les artistes qu’ils soient photographes ou peintres savent combien une œuvre peut prendre tout son sens, ou au contraire le perdre, lorsque son environnement ne lui convient pas. L’encadrement joue à ce titre un rôle mais capital. Sandrine Blondeau, diplômée des Arts Appliqués de Lyon et installée depuis peu dans son atelier à Saint-Sorlin, exerce cette difficile profession “d’encadreuse” après un parcours atypique : “J’ai travaillé en tant qu’architecte d’intérieur et j’ai toujours dessiné, peint. Je me suis aussi intéressée à la rénovation de meubles, pour donner nouvelle vie aux vieux mobiliers et développer le Upcycling (action de récupérer des matériaux ou des produits dont on n’a plus l’usage afin de les transformer en matériaux)”.
Mais c’est une rencontre avec Annick Boudier qui va la conduire sur une nouvelle voie. “Annick partage, comme moi, la passion de l’art en général. C’est elle qui m’a lancé la proposition d’ouvrir à Saint-Sorlin un lieu dédié. Moi, pendant ce temps, j’ai suivi une formation d’encadreur, et cela m’a bouleversée. J’ai découvert un véritable métier passion”. Avec Annick, elle décidera donc de monter La Cadrerie, une boutique dédiée à l’encadrement, mais pas uniquement, puisqu’elle met aussi en valeur des meubles rénovés ou transformés, et sert de lieu d’exposition pour les artistes locaux et la pratique d’ateliers créatifs. “Le concept est d’articuler quatre activités entre deux pôles qui sont l’art et la décoration” explique-t-elle. L’encadrement y occupe une place importante. Sandrine propose évidemment du “sur mesure”, mais également des encadrements plus standards et “grand public”, en y apportant ses conseils. Au niveau des mobiliers, elle propose des meubles déjà peints mais peut également réaliser des peintures sur commande. Enfin, elle assure la commercialisation de peintures biosourcées pour que l’on s’amuse à le faire soi-même, et a mis en place des ateliers pour que chacun puisse apprendre les différentes techniques du “relooking” des meubles, ou pour travailler sur des carnets créatifs, par exemple. “Mais bien d’autres ateliers découvertes ponctuels seront proposés au cours de l’année, et, en permanence, nous accueillerons un artiste local”. Pour l’ouverture, c’est Julie BuiBui qui est ainsi venue partager ses palettes de couleurs. F.M.

La Cadrerie, lieu créatif pluridimensionnel, est ouverte du mercredi au samedi de 9h à 12h et l’après-midi sur rendez-vous. Contact : 06-95-96-08-55.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here