Quelle vision pour les Célestins ?

0
365
Les terrains sont situés entre les constructions actuelles et le skate-park, le long de la coulée verte

L’ouverture à l’urbanisation de la zone dite des Sous les Prés Célestins donne lieu à un débat de fond entre majorité et opposition.


Afin de pouvoir réaliser l’opération d’aménagement programmée des Prés Célestins, le conseil municipal a ouvert à l’urbanisation la zone 2AU dite Sous les Prés Célestins et son classement en zone UB. Ceci permettra la réalisation de 70 à 75 logements sur la parcelle concernée. Sur les 7 000 m2 inclus dans le zonage de cette OAP, la municipalité en possède environ 4.400 m2. “Soit on attendait la fin de la modification du PLU en cours et on délibérait ensuite, soit on le faisait maintenant et, une fois que les délais de recours seront passés pour l’application du PLU révisé, on aura tout le nécessaire pour l’ouverture à l’urbanisation” précisa Laurent Tronche, adjoint à l’urbanisme, lors du conseil municipal dédié à cette question. Patrick Guinet, lui-même adjoint à l’urbanisme sous la précédente mandature, opposa qu’il voterait contre, comme ses colistiers : “La création des logements qui est faite et la densification prévue ne correspond pas au projet que nous avions pour cette zone. Pour nous, cela ne correspond pas ni à une diversification ni à une liaison correcte des habitats existants avec une zone déjà urbanisée qui comporte beaucoup d’immeubles”, ajoutant qu’ils auraient préféré “un petit peu moins de logements et un petit peu plus de zones pour bien vivre pour les gens habitant là-bas”. Le projet de la précédente municipalité prévoyait 45 logements, dont 30 % de logements sociaux uniquement sur la partie ouest du tènement. Laurent Tronche précisa que le nouveau projet prévoit une répartition des logements sociaux “sur la totalité du périmètre allant de la rue des Prés au skatepark”. Il défend la vision de la majorité en arguant qu’il y a “plus de logements mais c’est plus réparti, on ne densifie pas uniquement à l’ouest”. Concernant le côté est, “vous n’aviez pas prévu des logements sociaux mais des espaces verts et du parking public qu’on réduit à une douzaine de places, puisqu’on impose que les stationnements pour les visiteurs soient en sous-sol, donc je ne pense pas qu’on sera en-dessous de ce que vous aviez prévu pour les espaces verts”. Sylvie Viricel, chef de file de l’opposition, répondit : “Il n’y a pas de bien, pas de mal, c’est un point de vue et le nôtre était différent”, tout en défendant sa réflexion, “on prévoyait une poche de stationnement à cet endroit pour permettre de terminer la ZAC Centre-ville”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here