Le spectaculaire chantier du château d’eau touche à sa fin

0
574

Depuis quelques semaines, le château d’eau fait l’objet d’une réhabilitation, suite à divers soucis sur la toiture. Ces travaux hors normes dureront jusqu’à fin janvier.


Sur le plateau de Tramoyes, deux infrastructures viennent donner un peu de hauteur au paysage : l’antenne TDF de 253 m, qui sera bientôt démontée, et le château d’eau, qui culmine à 40 mètres. Érigé dans les années cinquante, cet édifice possède un réservoir de 250 mètres cube. Il reçoit l’eau avec une pression de 2,5 bars et la renvoie à 4 bars, permettant d’approvisionner toute la commune en eau potable.
Mais lors des grands vents, ces dernières années, la structure a donné des sueurs froides aux riverains, qui ont vu arriver des morceaux de toiture dans leur jardin… provoquant des problèmes d’étanchéité.
Depuis le mois d’octobre, le syndicat des eaux Bresse Dombes Saône, propriétaire de l’ouvrage a donc entamé des travaux de réhabilitation. Un chantier spectaculaire qui a nécessité l’installation d’un échafaudage sur toute la hauteur du château d’eau, avec des “alpinistes du bâtiment” à la manœuvre, des artisans aussi doués pour la grimpe que pour les travaux. Une grue de 100 tonnes a également été présente sur place pour déblayer les gravats du sommet. La présence de l’échafaudage est optimisée par la réfection de la façade. Le tout pour un budget de 160.000 euros, financé par le syndicat des eaux. Le chantier s’est achevé à la fin du mois de décembre, un peu plus tard que prévu, après quelques aléas “classiques” selon Florian Battin, directeur du Syndicat d’eau potable.


Retour à la normale attendu pour la téléphonie mobile


Notons que les Tramoyens ont dû faire avec quelques soucis de téléphonie ces dernières semaines en raison de ces travaux, les antennes des réseaux mobiles ayant dû être déplacées. Tout devrait revenir à la normale début janvier.
À terme, le maire de Tramoyes, Xavier Deloche, souhaite mettre en valeur ce patrimoine, avec la réalisation d’une fresque sur le fût ou une mise en lumière. “Avec la disparition de l’antenne TDF à venir, ce que l’on souhaite, c’est faire du château d’eau un nouveau phare dans le village.”       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here