La commune a enfin pu inaugurer son carré militaire

0
382
Initialement, c’est en 1921 que fut créé un premier carré militaire à Ambronay. Ce nouvel espace permet de perpétuer le souvenir de dix héros du village morts pour la France.

Pour diverses raisons, l’inauguration officielle du nouveau carré militaire d’Ambronay n’avait jamais pu avoir lieu. C’est désormais chose faite. Une cérémonie a permis de saluer la mémoire de dix soldats du village morts pour la France.

C’est en 1921, que fut créé à Ambronay le carré militaire initial avec ses dix soldats morts pour la France. Le temps faisant son œuvre, en 2016, André Grandpierre, président des Anciens Combattants d’Ambronay, a sollicité la municipalité pour la rénovation de ce lieu chargé d’histoire et de souvenirs. C’est en 2017, que la rénovation a été lancée et elle aura permis de créer un nouvel espace entièrement dédié au souvenir des soldats. Cet espace parfaitement délimité et mis en valeur est surplombé de dix croix représentant les sépultures des dix soldats enterrés (hors sépulture familiale). Mais jusque-là, plusieurs contretemps, puis la crise sanitaire, avaient empêché de procéder sereinement à l’inauguration de ce lieu hautement symbolique. C’est désormais chose faite. Fin novembre, la municipalité conviait anciens combattants et autorités militaires et civiles à se recueillir devant cet emplacement dédié aux dix soldats d’Ambronay morts pour la France. Cette cérémonie s’est déroulée en présence d’un représentant du Détachement Air d’Ambérieu, des anciens combattants et porte-drapeaux, des sapeurs-pompiers, d’élus locaux et des familles. Marie-Christine Barillot, premier édile, accompagnée par Laurent Meyer, président des anciens combattants d’Ambronay et d’Ignace Di Filippo représentant l’Union Départementale des anciens combattants, a procédé solennellement à l’inauguration.
Sur chaque croix, se trouve une plaque avec le nom des soldats : Charles-Joseph Michel, Louis-Georges Meysson, Humbert Pagneux, René Pillan, Louis- Joseph Roserat, Henri-Louis Sibert, Gustave-Eugéne Dupoizat, Henri-Léon Ravet, Ostal- Henri Quinson et Adrien-Charles Bourbon. M.J.J.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here