Cheval Blanc : Loïc Moine passe le tablier

0
1257

Après cinq années à la tête du restaurant Le Cheval Blanc, le chef Loïc Moine a dit au revoir à ses habitués.


C’est encore la fin d’un chapitre dans l’histoire de cette institution montluiste qu’est le restaurant Le Cheval Blanc. Après cinq années à la tête de l’établissement, Loïc Moine a dit au revoir à sa fidèle clientèle. Il y aura travaillé onze ans, d’abord comme salarié, à partir d’octobre 2012, avant de reprendre l’affaire le 8 novembre 2016, une première à son compte.
Originaire de Bourgogne, il était arrivé à Montluel en passant par la Côte d’Azur, l’Isère et même l’Australie. Mais s’il raccroche son tablier au Cheval Blanc, il n’abandonne pas la profession. Certes, ces deux dernières années ont été difficiles, avec sept mois de fermeture depuis le début de la pandémie. Il a bien fallu trouver d’autres moyens de subsistances : “J’ai travaillé à l’usine où j’ai trouvé beaucoup de gens de la restauration.” Et quand lui a enfin pu retourner à ses fourneaux, d’autres sont restés à l’écart du métier. “Je suis comme tous mes confrères, je ne trouvais personne”, relate-t-il.
Mais cette période et certaines mauvaises expériences avec le personnel de salle qu’il a pu trouver durant celle-ci (à l’exception du tout dernier, “une crème”), ne sont pas les causes primaires de son envie de conclure cette période de sa vie. Cela faisait déjà un moment qu’il était “sûr de vouloir arrêter tout ça.” Il considère ces années au Cheval Blanc comme “une très belle expérience” et à quarante ans, il a encore le temps de repenser à se mettre un jour à nouveau à son compte. Il tenait à revenir à une certaine tranquillité. Plus de paperasse, de téléphone qui sonne : “Je passais parfois plus de temps au téléphone qu’à faire de la vraie cuisine.” Il a donc servi sa dernière table le vendredi 26 novembre et organisé un pot de départ avec la famille, les amis, le voisinage et ses habitués.
Ceux qui aiment sa cuisine pourront le retrouver au Ménestrel, à Pérouges, où il sera employé dès le 10 décembre. 
       

F.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here