Des ateliers numériques pour démystifier la bête informatique

0
496
Le groupe d’apprenants inscrits lors de sa première séance se déroulant dans le respect des règles sanitaires en vigueur

Depuis le 25 novembre dernier, tous les jeudis pendant quatre mois, une formation gratuite au numérique est dispensée à un groupe de neuf personnes volontaires dans la nouvelle salle de réunion du centre village de Saint-Jean-de-Niost. Reportage.

Conseillère médiatrice numérique, Christine Bouvier intervient chaque jeudi de 14h à 16h dans la salle annexe de la nouvelle bibliothèque, place de Vavres. Cette dernière, qui est salariée du centre social Le Lavoir d’Ambérieu-en-Bugey, vient en aide aux personnes qui galèrent sur leur ordinateur ou qui n’y comprennent rien au langage informatique et ses noms barbares. “Ces ateliers consistent à pouvoir rendre autonome les personnes en fracture numérique principalement et les accompagner dans leurs démarches administratives ou dans la prise en main d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléphone. Le but est vraiment d’élargir leurs connaissances, de monter en compétence pour les personnes qui le souhaitent et qui effectuent leurs démarches en ligne avec maintenant la dématérialisation” explique l’intervenante qualifiée. Concrètement, toutes les bases de l’outil informatique sont abordées, de l’apprentissage de la manipulation d’une souris et d’un clavier jusqu’aux services en ligne en passant par le vocabulaire informatique, la boîte de messagerie, les pièces jointes…
Sur Saint-Jean-de-Niost, cette session tout public affiche complet avec un groupe de neuf personnes issues du village et ses environs. Une des personnes inscrites vient même de Saint-Romain-de-Jalionas dans le Nord-Isère. Neuf ordinateurs portables appartenant au centre social Le Lavoir sont mis à disposition des apprenants qui peuvent toutefois venir avec leur propre PC portable.
La pandémie a-t-elle favorisé le besoin de formation numérique ? “Cela a mis en avant une problématique importante pour nombre de personnes qui ont jaugé leurs carences, voire un manque total de maîtrise du numérique, surtout avec le développement du télétravail. D’autre part, de plus en plus aujourd’hui, il est demandé que chacun fasse les démarches envers l’administration, par internet. D’où ce réel besoin” répond Christine Bouvier. Pour rappel, le déploiement des conseillers numériques sur le département aindinois est piloté par le Syndicat intercommunal d’énergie et e-communication (SIEA).
Enfin, ces permanences numériques proposées en collaboration avec la communauté de communes de la plaine de l’Ain (CCPA) sont également mises en place sur d’autres communes du territoire de la plaine de l’Ain telles Briord, Meximieux, Ambronay, Ambutrix, et à compter du 14 janvier prochain, Rignieux-le-Franc. T.G.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here