Les habitants vont-ils devoir se contenter d’un accueil réduit au bureau de poste ?

0
572
Confrontée à une baisse de fréquentation, La Poste de Lagnieu pourrait réduire sa voilure

Depuis quelques jours, une rumeur insistante circule sur la potentielle suppression d’un agent d’accueil au sein du bureau postal de Lagnieu. Une perspective qui a aussitôt fait réagir certains élus mais aussi, sur les réseaux sociaux, les habitants inquiets pour le devenir de leurs services de proximité. Le point sur la situation.

Il y a quelques jours, le groupe d’opposition par la voix de son porte-parole, Rémy Chabbouh, a publié un communiqué sur sa page Facebook informant d’une potentielle suppression de poste au sein du bureau de poste. Cette rumeur avait déjà été évoquée lors de la dernière réunion du conseil municipal, et une lettre va d’ailleurs été adressée à la direction de La Poste, pour demander des explications suite à cette réorganisation. Cela n’a pas manqué de faire réagir les internautes, nombreux à exprimer leur désapprobation et leur inquiétude quant au devenir de ce service public. “Cette suppression de poste entraînera à moyen terme, des fréquentes fermetures.  Actuellement, il y a deux agents de la poste derrière les guichets, à compter de mars 2022, il n’y aura qu’une seule personne aux services de nos concitoyens et un automate “nouvelle” génération. En plus d’un surcroît d’activité, cet agent servira de variable d’ajustement pour remplacer les absences à la Poste d’Ambérieu en Bugey. Par conséquent des fermetures fréquentes sont à prévoir. Lagnieu c’est tout de même 7.500 habitants et le chef-lieu d’un canton de 34.000 habitants. C’est la qualité du service public à notre disposition qui va s’en trouver [encore] affecté. C’est encore les plus fragile de nos concitoyens qui vont en pâtir. Alors NON ! Cette réorganisation de la poste de Lagnieu ne passera pas comme une lettre à la poste” tempête Rémy Chabbouh, qui ne compte pas laisser se dégrader la situation. “S’il faut et suivant la réponse qu’amènera La Poste, nous organiserons très certainement une mobilisation en soutien pour maintenir notre service public de proximité”. Contacté à ce sujet, André Moingeon, maire de la commune, préfère rester prudent : “il n’y a que des rumeurs, des “on dit”, tant que je n’ai pas plus d’éléments officiels, je ne vais pas me prononcer. Il est clair que l’on va écrire à La Poste pour en savoir davantage, c’est important pour notre commune que ce service soit maintenu, même si la fréquentation est en baisse”.
Alors, qu’en est-t-il réellement ?
Nous avons contacté le groupe La Poste, qui nous a apporté quelques vagues éléments de réponses, par le biais de son responsable médias communication, Jean-Pierre Buchaille : “Le bureau de Lagnieu est effectivement en phase d’adaptation, pour faire état du trafic constaté et de l’organisation à ajuster en conséquence. Le diagnostic est tout juste fait, la mise en place des adaptations ne se ferait pas avant mi-mars 2022 et donc il est bien trop tôt pour ce type de conjecture. Néanmoins on peut constater qu’en moyenne 145 clients passaient aux guichets de Lagnieu en 2019 chaque jour sur les six premiers mois de l’année, contre 110 en 2021, et qu’il n’est donc sans doute pas nécessaire de maintenir l’organisation telle qu’elle existe depuis plus de 2 ans maintenant. Une nouvelle organisation sera sans impact sur l’emploi : il n’y aura aucun licenciement. L’analyse des opérations permettra d’affiner ce diagnostic mais les habitudes de nos clients évoluent, on le constate dans l’ensemble de nos bureaux de poste et il convient d’en tenir compte”. On l’aura compris, si la décision n’est pas actée officiellement, la réduction des effectifs consacrée à cette agence est en tout cas bien dans l’air du temps. Est-ce que cela veut dire, que les automates seront plus nombreux ? “Ils représentent une solution d’accès à nos services pour une partie de nos clients : les pros, les actifs, les clients “pressés” et autonomes, qui sont de plus en plus demandeurs de ce type de solution et nous nous attachons à répondre à ce besoin sur des opérations simples sans attente, comme l’affranchissement de lettres et colis ou le dépôt de chèques, ou même la photocopie : un ensemble de services qui leur permettent de gagner du temps pour des opérations sans valeur ajoutée (conseils) et récurrentes. Il n’en reste pas moins que l’organisation prévoira l’exacte ressource humaine qu’il est nécessaire pour servir et accueillir et conseiller au mieux nos clients” assure le responsable communication. Il n’est pas certain que ces explications calment les inquiétudes d’un certain nombre de Latiniçois, soucieux du maintien de ce service d’accueil. Après la fermeture de l’agence du Trésor Public, c’est un donc autre établissement qui s’inscrit en suspens dans l’avenir…  F.M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here