Vélo : dernière ligne droite pour évaluer vos communes

0
348
Ces dernières années, les aménagements cyclables ont fleuri sur tout le territoire

La Fédération des Usagers de Bicyclette propose son troisième baromètre des villes cyclables. Une “météo du vélo” réalisée à partir d’informations communiquées par les usagers eux-mêmes, qui dresse un premier panorama dans les communes où les cyclistes sont les plus sensibilisés.


Les pistes cyclables ont fleuri ces dernières années, pour inciter à l’usage du vélo sur nos territoires périurbains, où la voiture est encore reine. Sur la Plaine de l’Ain, autour d’Ambérieu, sur la Côtière, il n’est pas une année sans que de nouveaux kilomètres de bandes banalisées apparaissent. Mais ces aménagements sont-ils toujours des plus judicieux ? Les usagers sont invités à donner leur avis jusqu’au 30 novembre pour établir le Baromètre des villes cyclables, dans sa version 2021.
Créé en 2017 par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB), ce baromètre vise à apporter aux élus et aux collectivités l’expertise des premiers utilisateurs de leurs infrastructures. Ceux-ci peuvent ainsi souligner les “points noirs” pour leur sécurité, suggérer des améliorations.
Mais force est de constater que les habitants de notre territoire ne sont pas les champions de la petite reine. L’association considère en effet que cinquante réponses d’habitants ou d’usagers circulant dans la commune sont nécessaires pour qu’une évaluation soit validée. Or, en 2019, seule la ville de Beynost avait pu être retenue. Et les résultats n’étaient pas brillants, avec un ressenti plutôt défavorable se traduisant par une note de 2,59 sur 6. Deux points noirs étaient particulièrement ressortis : le rond-point de la D1084 à proximité de Thiriet, où s’est déroulé un accident mortel il y a un an, et la D1084 plus globalement, notamment pour la traverser et se rendre à l’école ou au collège. Les difficultés d’accès au centre commercial étaient aussi soulignées. Quelques demandes d’alors ont trouvé des réponses concrètes : la création d’une piste le long de la voie ferrée par exemple. Des aspects positifs étaient également mis en avant, comme la facilité de stationnement à la gare.
Pour chacune des communes évaluées, les résultats détaillés sont accessibles à tous et constituent un véritable outil pour l’aménagement du territoire. Combien seront passées à la loupe cette année ? Un zoom sur les contributions ce matin novembre laisse à penser que Beynost sera à nouveau de la partie, rejointe par Miribel, Montluel, Neyron et Saint-Maurice-de-Beynost. Ambérieu, Meximieux et Lagnieu sont encore très loin de ce niveau. Si vous souhaitez inverser la tendance, il suffit de répondre au questionnaire en ligne sur le site barometre.parlons-velo.fr       

C.B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here