Parents et professeurs dénoncent la dégradation inquiétante des conditions d’éducation

0
177
La colère monte au collège de Pont-d'Ain face à l'absence de solution proposée alors que les moyens humains manquent cruellement

Rentrée des vacances de la Toussaint sous le signe de la protestation au collège Louise de Savoie de Pont-d’Ain. Parents d’élèves et professeurs ont tenu à marquer le coup en se réunissant devant les grilles, après avoir déjà alerté plusieurs fois le Rectorat de problèmes liés à des personnels insuffisants, absents et non remplacés. Une situation qui s’inscrit dans la durée et qui pénalise bien évidemment le cursus scolaire des collégiens.

Le 19 octobre dernier, des parents d’élèves et des professeurs du collège pondinois avaient fait part de leur mécontentement et de leur inquiétude au Rectorat sous couvert de l’inspectrice d’académie. En cause, l’absence de personnel au sein de l’établissement scolaire, sans aucune solution de remplacement proposée à ce jour.
Ce courrier signé déplore à la fois le manque de personnels enseignants, mais également de personnels de secrétariat de gestion. Plus particulièrement, les services du Rectorat ont, en effet, accordé depuis le mois d’avril 2021, un congé formation à un professeur de lettres classiques. Une requête légitime, sauf qu’à ce jour, aucun remplacement n’a été effectué malgré de nombreuses relances. Cela signifie que pour les élèves, depuis le début de l’année scolaire, ne bénéficient plus d’enseignement en Langues et Cultures de l’Antiquité (LCA). Jusqu’aux vacances il manquait également des heures d’enseignement en technologie
Dans ce courrier également, les signataires dénoncent, en outre,l’amputation de 20 % du poste de conseillère principale d’éducation depuis huit semaines, suite à un temps partiel de droit à 80 %. De plus, le poste de secrétaire de gestion est seulement à mi-temps dans l’établissement depuis la rentrée, ce qui est largement insuffisant.
Parents et professeurs montent donc au créneau évoquant clairement “une forme de désengagement, un manque d’égalité dans l’éducation et l’instruction” et pointant du doigt des conditions d’accueil qui ne cessent de se dégrader.
Quelques-uns d’entre eux, pour appuyer leurs revendications de façon plus formelle, se sont retrouvés lundi 8 novembre à 8h devant les grilles du collège. Après 45 minutes de grève, les enseignants et le personnel technique ont rejoint les élèves qui étaient dans la cour de l’établissement. Une démarche qui ne sera peut-être pas vaine puisque lundi, en début d’après midi, Stéphane Taesch, professeur de français et représentant des professeurs au sein du collège, a annoncé que l’inspectrice d’académie allait prochainement les recevoir “pour discuter des problématiques soulevées par le manque de personnel”. MJJ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here