Nathalie Descours défend un nouveau mouvement en soutien à la majorité présidentielle

0
343

À quelques semaines de la présidence française de l’Union Européenne, l’association Pour une Renaissance Européenne, qui s’inscrit dans la ligne politique de la majorité présidentielle, vient de créer une section pour l’Ain. Nathalie Descours, conseillère municipale miribelane, en est une des têtes de proue. Membre du bureau et en charge de la communication, elle évoque, dans nos colonnes, cette section, sa vision et son devenir politique local.

En quelques mots, qu’est-ce que Renaissance ?
C’est une association nationale qui tient son nom de la liste pour les Européennes portée par la majorité présidentielle. Son objectif est de faire connaître l’Europe sur le territoire et que ce soit un espace d’échanges avec les citoyens, tout en offrant une vision politique. Notre association est donc différente, par exemple, de la maison de l’Europe qui elle est apolitique. Nous portons la vision d’une Europe souveraine, c’est-à-dire forte vis-à-vis du reste du monde.

Quand vous dites majorité présidentielle, vous soutenez la politique LREM sur la question de l’Europe ?
C’est une association qui est intégrée dans la majorité présidentielle, c’est-à-dire qu’il peut y avoir d’autres partis de la majorité présidentielle, qui soutiennent Emmanuel Macron : Agir la droite constructive, Territoire de Progrès, LREM, En commun, le MODEM, Horizons…

À part le MODEM, qui n’est pas au mieux de sa forme, les autres sont postérieurs à LREM et ne sont, pour l’heure, que des micropartis avec une faible visibilité. Ne redoutez-vous pas un retour au clivage historique droite – gauche avec la multiplication de ces micros partis ?
Je le ressens comme l’expression de différents avis. Pour moi, ce sont des nuances qui veulent peut-être se faire entendre. Territoire de Progrès, dont je fais partie, veut ainsi porter une voix de centre-gauche dans la majorité présidentielle. Je regrette ces divisions et je préférerais qu’il y ait un grand parti qui rassemble tout le monde.

Vous-même, vous êtes donc à Territoire de Progrès et toujours à LREM ?
Politiquement, je suis devenue très récemment responsable départementale de Territoire de Progrès, qui autorise la double appartenance. Je m’occupe encore du comité LREM de Miribel jusqu’aux élections présidentielles. Mais, après ces élections, je pense qu’à un moment il faut se positionner et je ferai donc un choix.       

  K.P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here