Sangliers dans les jardins : la destruction autorisée

0
893

Au printemps dernier, certains Neyrolands avaient eu la surprise d’observer des sangliers dans leur jardin. Cet automne, la préfecture a pris un arrêté autorisant leur destruction. Mais il n’est pas question que des battues soient menées dans le secteur. L’opération serait beaucoup trop risquée. Christian Beaudet, louvetier sur le secteur, explique la stratégie qui a été choisie.

Des sangliers jusque dans les jardins des riverains du haut de Neyron et des pentes de la Côtière, notamment aux abords du fort : au début de l’année 2021, et jusqu’en mai encore, ces animaux sauvages s’étaient largement répandus sur la commune, provoquant à la fois curiosité et inquiétude. À deux reprises, le 17 mars et le 28 septembre 2021, la mairie avait adressé des demandes d’intervention auprès des services de l’Etat, afin de pouvoir éloigner les bestiaux provoquant des dégâts sur les propriétés. Le risque de collision avec les automobiles était également important : outre la desserte locale, l’A46 est toute proche. Le 11 octobre dernier, la direction départementale des territoires prenait un arrêté “autorisant la destruction des sangliers.”

Des battues ? “Ce serait une...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here