Sereine Gymnastique : “Vite retrouver cet esprit d’équipe qui nous tient à cœur”

0
479
Eliane Rosier préside la Sereine Gymnastique

Après deux saisons blanches, la Sereine Gymnastique tire un bilan où les difficultés se sont accumulées, mais sur lesquelles des choses positives restent à bâtir.


Pour un club de sport comme la Sereine Gymnastique, faire le bilan de la saison écoulée ne passe guère par des souvenirs joyeux. Le rapport moral présenté par la présidente Eliane Rosier lors de l’assemblée générale revient sur une “drôle d’année” qui a mis l ’association à rude épreuve. Mais “les entraîneurs n’ont rien lâché, proposé des cours en visio, fait des vidéos.” Il a fallu, “quand cela nous a été possible, déménager tous les jours le matériel de la salle pour l’installer sur le parking et tout rentrer le soir.” L’absence de compétition a aussi pesé sur le club et il faut désormais “vite retrouver cet esprit compétitif, cet esprit d’équipe qui nous tient à cœur.”
Les pertes d’adhérents depuis le premier confinement encore loin d’être colmatées
La tâche peut être ardue puisque les pertes d’adhérents depuis le premier confinement sont encore loin d’être colmatées. La baisse de motivation pour des groupes comme la gym acrobatique (après deux saisons blanches) ou la gym douce (en arrêt total depuis le 15 octobre 2020) a été très marquée. Sur ce début de saison, nombre d’ados et d’adultes soumis à l’obligation du passe sanitaire ont quitté les rangs des gymnastes montluistes. “On espère les retrouver bientôt.” Le bilan financier tracé par Lionel Gasson, trésorier, permet néanmoins de voir le verre à moitié plein. Les recettes en baisse avec la perte des cotisations ont été compensées par les aides du gouvernement à travers le régime de chômage partiel et des dépenses aussi en baisse étant donné l’absence de frais liés aux compétitions. Le club est donc en bonne santé financière. Ce qui permet de ne pas paniquer face à un prévisionnel 2021-2022 déficitaire : “C’est un passage. On l’a anticipé. Comme on a toujours eu une gestion assez prudente, ça va passer et on mise sur un développement dans les prochaines années.
Pour se maintenir sur une note positive, le club peut se targuer de quelques nouveautés cette année comme la section multi-activité et le Parkour, qui ont été ajoutés à sa carte du club grâce à un des entraîneurs. En effet, après avoir décroché son DEUST Agent de développement en juillet, Logan Stéfaniak a signé un CDI avec La Sereine en août et continue de développer également la section gym acrobatique. En outre, de nombreux événements sont programmés avec le retour des galas (le 11 décembre pour les plus grands, en juin 2022 pour les babys) et une compétition à domicile en janvier. Tant de choses qui doivent marquer une page qui se tourne après près de deux ans de crise. 

F.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here